vendredi 24 août 2012

Bilan de lecture #3


Cela fait quelques jours que je n’ai rien publié après un début en fanfare. Ce n’est ni par oubli ni par désintérêt (je me connecte tous les jours pour voir si vous m’avez laissé des messages), mais mes lectures avancent moins vite. Lisant un roman plus épais que  les précédents, je ne peux donc par écrire de chroniques. Et avec ma manie de lire en parallèle d’autres écrits, il m’est difficile d’en venir à bout en une fois (j’ai un mal fou à ne pas papillonner mais je tente de restreindre quand même le nombre).


Où en suis-je actuellement?
Toujours en pleine lecture du nouveau manuel de science politique que je ne compte pas lâcher jusqu’à sa fin! Prenant et vraiment enrichissant, je souhaite vivement en venir à bout car il me donne un bon bagage de connaissances.
Ensuite je poursuis l’aventure des nombres. Comme il est un peu difficile (ça traite des mathématiques pures et dures), je tente de bien comprendre les notions, mais je le poursuis aussi pour l’histoire. Impossible pour moi de le lâcher sans en être venu à bout donc!
J’ai débuté (oui je sais, encore un!) l’histoire de France de Carpentier et Lebrun. Depuis quelques jours, je mourrais d’envie de reprendre un bouquin sur l’histoire de France, frustrée de mon manque de culture, et comme j’avais fini Métronome, cela me semblait naturel de l’attaquer. Et je suis contente de l’avoir fait!
Enfin, le dernier et pas le moindre, l’assassin royal. Il me semblait l’avoir lu durant mon adolescence, mais perdue dans mn addiction pour les jeux vidéos, les magazines en tout genre et les mangas, je m’en suis éloignée. Donc je l’ai repris et OH MON DIEU! comme c’est bien! Le début est difficile mais délicieux. Et dès la moitié, on se sent pris dans la tourmente, quel bonheur! Par contre, je ressens les mêmes éléments que ceux qui ont fait le succès de la saga "A la croisée des mondes". Pour ceux qui ont lu les deux, peut-être avez-vous aussi l’impression de cette passerelle existante?
Je vous souhaite une bonne journée. Entre mes lectures je recherche aussi un travail, et il me semble que cette épreuve est bien plus difficile que de venir à bout du plus pénible des romans!
Des bises!

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression