mercredi 31 octobre 2012

L'élégance du hérisson de Muriel Barbery


" Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois.
Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.


Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches.
Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. "
Rénée et Paloma, deux personnes que tout oppose et qui sont unies par le lien de la douance.
L’une est empêtrée dans son faux-self, tentant de se protéger derrière une image d’ignorante et les idées préconçues des autres. L’autre cherche un sens à sa vie en quelque sorte. Et un nouvel arrivant dans l’immeuble les fait se confronter, et se rencontrer. Pour finalement se révéler.
Je retiens de ce livre deux aventures humaines. On entend les coeurs de ces deux femmes battre, et on ressent leurs angoisses. Les chapitres alternent en focalisation interne, du point de vue de l’une ou de l’autre. De nombreuses références culturelles parsèment les pages.
Une réussite? Disons que le livre m’a touchée, car ces deux personnes ne laissent pas indifférent. La fin m’a surprise et attristée. Donc oui j’ai été convaincue. Il fait partie de ces livres qui font réfléchir à long terme et auxquels parfois on pense.
C’est une interprétation de vie de deux personnes surdouées et différentes. Possible que cette lecture ait un fort impact chez ce type de public. Quoiqu’il en soit, le lire et en venir à bout, c’est aussi ouvrir un peu de son esprit à la différence de de pensée de l’autre. Car oui, les deux protagonistes ont un caractère bien trempé, une vision bien personnelle des autres, qui peut passer pour de l’arrogance et dérouter de nombreux lecteurs. Mais elles ont surtout un profond mal-être de ne pas réussir à se positionner dans un monde si vaste.
  • Broché: 368 pages
  • Editeur :Gallimard (31 août 2006)
  • Collection : Blanche
  • Auteur: Muriel Barbery
  • ISBN-13: 978-2070780938

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression