jeudi 1 novembre 2012

Dojoji et autres nouvelles de Yukio Mishima


L’un de mes objectifs hebdomadaires est de lire une nouvelle, une quick-lit en somme.
En septembre je me suis penchée sur le livre "Dojoji et autres nouvelles" de Yukio Mishima.


De l’univers des geishas aux rites sacrificiels des samouraïs, de la cérémonie du thé à la boutique d’un antiquaire, Mishima explore toutes les facettes d’un japon mythique, entre légende et tradition. D’une nouvelle à l’autre, les situations tendrement ironiques côtoient les drames les plus tragiques : que ce soit la jolie danseuse qui remet du rouge à lèvres après avoir renoncé à se défigurer avec de l’acide en souvenir de son amant, Masako, désespérée, qui voit son rêve le plus cher lui échapper, ou l’épouse qui se saisit du poignard avec lequel son mari vient de se transpercer la gorge…
Quelques textes étonnants pour découvrir toute la diversité et l’originalité du grand écrivain japonais.
Ce recueil est composé de 4 nouvelles. La première est l’histoire d’un amour à travers une armoire. Folie, passion et vente aux encheres sont les mots-clés. Le deuxième parle d’espoir de geishas, illustré par un défi qui lie 7 ponts. Patriotisme, la troisième histoire traite d’honneur à travers l’histoire tragique d’un couple japonais qui se suicide. L’auteur écrit ensuite une nouvelle autour d’une perle, et met en scène le soupçon et l’intrigue de plusieurs bonnes femmes
Courtes mais efficaces, ces nouvelles divertissent et surprennent. Je ne suis pas amatrice du genre, mais je ne regrette pas d’avoir cédé à la tentation. Ces histoires permettent de passer un bon moment dans les transports en commun ou le temps d’un moment creux. Le point positif est qu’elle parlent aussi de traits spécifiques de la société japonaise, tel que les codes de l’honneur ou l’excès des sentiments.
Je recommande donc cette lecture, qui plus est à petit prix. N’hésitez pas à partager vos avis, je suis curieuse de les connaître!
Pour info, Ykio Mishima a écrit environ 40 romans, et un total de 100 ouvrages. Il s’est suicidé par seppuku. Sur wikipédia, on apprend qu’il a toujours fantasmé le suicide rituel. Marguerite Yourcenar, écrivaine, dira plus tard « la mort de Mishima est l’une de ses œuvres et même la plus préparée de ses œuvres».
  • Poche: 125 pages
  • Editeur : Folio (2 janvier 2002)
  • Collection : Folio 2
  • Auteur : Yukio Mishima
  • ISBN-13: 978-2070422104

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression