dimanche 4 novembre 2012

Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt


Cette lecture s’est révélée au départ plus qu’hasardeuse. Je recherchais un court récit dans ma PAL, j’en avais entendu du bien et j’ai tenté. Encore une fois, je n’ai pas suivi mes genres littéraires de prédilection, et ai tenté la nouveauté. Auparavant je ne connaissais ni l’auteur ni le livre jusqu’à ce que je le découvre sur quelques blogs.
Oscar a dix ans et il vit à l’hôpital. Même si personne n’ose le lui dire, il sait qu’il va mourir. La dame rose, qui le visite et " qui croit au ciel ", lui propose, pour qu’il se sente moins seul, d’écrire à Dieu.


Je ne connaissais pas l’auteur avant d’avoir commencé ce livre. Et d’ailleurs la quatrième de couverture ne me disait pas grand chose. Je cherchais un court récit, j’en avais lu du bien, j’ai tenté. Et j’ai aimé.
J’ai trouvé le récit bien amené. Oscar écrit douze lettres à Dieu. Chacune de ses lettres représente 10 ans de sa vie. On suit l’évolution de la maladie d’Oscar mais aussi son quotidien, à travers ses yeux. Il y a une certaine candeur, et une belle originalité dans les tournures.
J’ai bien apprécié la créativité de l’auteur, cette façon de tourner des événements banals en une lettre (c’est un récit épistolaire) et en les interprétant chacune avec un autre regard vieux de 10 ans. On suit le ‘pti loup’ qui aime la vie, trouve des réponses, fache les parents, perturbe un peu. On rigole, quelque fois c’est amer. On hésite car c’est quand même un bonhomme qui va mourir. Dans cette tristesse bien rose, on est finalement triste en découvrant le dernier échange. Et, sans le vouloir, on découvre s’être attaché au petit Oscar.
Je le conseille à ceux qui aiment bien ce genre de récit, original et bien amené. Il est probable que cela ne puisse pas plaire à tout le monde car on ressent quand même que c’est une fiction malgré le souci de l’auteur d’écrire dans un langage authentique d’un jeune de l’âge d’Oscar.
  • Broché: 120 pages
  • Editeur : Reclam Philipp Jun. (31 octobre 2004)
  • ISBN-13: 978-3150091289

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression