samedi 26 janvier 2013

Persepolis tome 4 de Marjane Satrapi


Persepolis-Tome-4
Suite et fin de la série "Persepolis" avec ce tome 4. C’est avec un pincement au coeur et un bel appétit que j’ai simplement dévoré la bande-dessinée.


Marjane quitte l’Autriche et retourne chez ses parents. Elle grandit, se marie, étudie. Dans sa jeunesse, quelques fois elle a des comportements cruels, comme l’épisode où elle raconte s’être maquillée pour rejoindre son mec et par peur d’être arrêtée par la milice, elle accuse un piéton de lui avoir glissé des phrases salaces. Puis s’en aller et raconter l’anecdote à sa grand-mère, parente choquée qui lui rappelle le sang qui coule entre ses veines.
La dureté de la vie, la difficulté d’être jeune et de rester intègre dans une vie politiquement religieuse qui impose sa façon de penser. Marjane témoigne, réfléchit. Elle rappelle que les Iraniennes pensant à la longueur de leur voile n’ont pas le temps de réfléchir à l’évolution du régime, alors la rebellion se fait par les vêtements.
Marjane Satrapi est une belle découverte. Loin des avis journalistiques, c’est le point de vue de l’intérieur. L’auteure a une plume, un trait particulier,  sombre mais fin. Elle trouve toujours le moyen de faire ressortir le ridicule ou l’incongru dans ses dessins. Parfois c’est la situation, parfois ses agissements. Difficile de ne pas rester à distance de ce journal intime illustré.
Qu’ajouter si ce n’est que je le recommande à tous. Amateurs de bandes-dessinées, amateurs du monde oriental, curieux, lecteurs. Qui d’autres? Tout le monde!
Après quatre ans d’absence, revoilà Marjane à Téhéran ; nous sommes en 1988. La guerre contre l’Irak est terminée mais le pays est en ruines et le régime toujours aussi répressif. Marjane, au début plus qu’heureuse de retrouver sa famille, son pays et sa chambre d’enfant, découvre rapidement qu’elle est aussi bien une occidentale en Iran qu’une iranienne en Europe, dans une ville devenue fantôme et une chambre vidée de beaucoup de ses souvenirs.
Elle doit reprendre le dessus et décide d’appliquer à la lettre le conseil de sa grand-mère : être soi-même.
"Persepolis" T.4:
gros coup de coeur

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression