mardi 12 février 2013

Divergent tome 1 de Veronica Roth


Divergent hc c(2)
Béatrice, alias Tris, vit dans un monde régit par 5 factions: les sincères, les altruites, les audacieux, les érudits et les fraternels. Âgée de 16 ans, comme tous les adolescents de son âge, elle doit passer un test pour déterminer dans quelle faction se rendre. Seulement, elle est divergent, c’est à dire qu’elle n’a pas de trait de personnalité dominant. Elle est donc libre de choisir sa faction, sans jamais réveler ce qu’elle est.


Impossible d’en dire plus car je me suis arrêtée au 7e chapitre. Le concept de l’histoire m’interessait et le fait qu’il soit jeunesse ne me semblait pas faire rempart à ma lecture. Seulement, après quelques pages parcourues, je n’ai pas pu continuer. Je me suis arrêtée quand Tris mange avec Quatre et son amie dans la cantine de sa faction.
Le charme n’a pas marché. Je pense que c’est dû au style jeunesse de l’auteure qui est léger en description. J’ai peiné à m’intéresser à l’histoire car l’intrigue manque de description ou alors trop générale pour pouvoir se faire une image. Pareillement, il n’y a pas de cachet. On a une jeune fille de 16 ans qui est plutôt fade, et ne présente pas de traits particuliers. Pareillement pour sa famille. Même le leader arrivé en début du 7e chapitre, Eric, était insipide. L’histoire traine en longueur et on ne sait pas où elle nous mène.
Un concept original donc, mais avec un style qui ne pourra plaire qu’aux habitués de lectures jeunesse.
Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.
déception

1 commentaire:

  1. J'avais mis du temps à entrer dedans, j'ai trouvé toute la partie initiation très longue et c'est à partir de la page 250 (en VO) que j'ai aimé. Ceci dit, je n'ai toujours pas lu le tome 2 qui est dans ma Pal depuis un bail.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression