samedi 2 février 2013

Miss Pas-Touche 1: la vierge du bordel, d’Hubert et Kerascoët


misspastouche01_55261
Tombée dessus par hasard, et par goût pour le début du XXe siècle, je me suis dit que ce serait sympa à découvrir. La couverture semblait sympa, son synopsis aussi.

On est à Paris, dans les années 30. Blanche et Agathe sont deux soeurs vivant comme domestiques chez une vieille dame. Agathe est enjouée et aime danser, Blanche est plus réservée. A cet époque le "boucher des guinguettes" court les rues de la capitale et, après avoir assassiné les femmes, puis les démembre.  Une nuit, Blanche est témoin d’un crime et informe Agathe. Celle-ci veut la rassurer, va sur les lieux et se fait tuer par le criminel. Pendant que Blanche appelle la police, le boucher  maquille la scène du crime, faisant croire à un suicide. Blanche, désespérée de ne pas faire entendre sa version des faits, jure de retrouver le meurtrier. Elle décide de se faire engager dans une des plus prestigieuses maisons closes, celle qui embauchait la victime précédente.
Les dessins sont simples et enfantins, tandis que les scènes se révèlent plutôt crues à certains moments. Il n’y a pas de constrate et les couleurs sont uniformes. Cela donne un effet assez étrange entre les scènes décrites et le style. Après, si on passe outre l’aspect un peu sordide de certaines scènes, j’ai trouvé intéressant de découvrir l’univers des maisons closes de cette époque.
Les personnages sont assez caricaturaux. Les méchants ont de vilaines têtes, les pestes des visages pointues, la masochiste blonde à tête d’ange et seule amie de Blanche cache un lourd secret et semble la plus perverse. Blanche est la pucelle naïve. Donc pas de surprise, il ne faut pas s’attendre à une grande profondeur. Ici seule l’intrigue est reine.
Coté scénario, j’ai trouvé certaines scènes manquant d’originalité dans les discours ou la mise en scène, comme si l’auteur avait décidé de nous donner les éléments principaux pour plus vite nous amener dans le bordel. Néanmoins, l’histoire est originale et sympathique à lire, le décor également, à condition de ne pas être gêné par les scènes de sexe.
Sympathique découverte.
Paris, années 30.
Deux sœurs, Agathe et Blanche, profitent pleinement de la vie. Une insouciance qui bascule du jour au lendemain après le drame qui entraîne la mort d’Agathe.
Désemparée, Blanche n’a plus qu’une idée en tête : retrouver le meurtrier de sa sœur, quitte à fréquenter les lieux les plus improbables !
bien

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression