vendredi 19 avril 2013

Sienna #1: université de Yale, Licence en crimes de Desberg, Filmore & Chetville (2008)


Sienna est une James Blond des temps modernes. Quand elle ne tue pas sur contrat, elle organise des plans de restructuration d’entreprises, laissant son mari derrière elle au petit soin de Gabrielle. Le lendemain d’une exécution de contrat, un professeur de Yale émérite est assassiné. Dans quel but ? Gabrielle et Sienna, que tout oppose, se voient forcer d’enquêter.
sienna-bd-volume-1-simple-6122
cequejenpenseJ’ai reçu cette bande-dessinée grâce aux 48h de la BD. Les regards décidés de Sienna et Gabrielle m’ont vraiment intriguée. Enfin des jeunes femmes déterminées et avec des flingues, ça change des lectures habituelles.


Comme dit plus haut, toute l’intrigue tourne autour de l’assassinat du professeur de sciences politiques Roberto Solis, qui avait des projets pour l’université semble-t-il. Bien que le dénouement concernant son meurtre soit plus que prévisible (en quelques pages de bd, difficile de brouiller les pistes), il n’en reste pas moins que les rebondissements tout au long de la lecture sont assez intéressants pour ne pas s’ennuyer.
Sienna et Gabrielle sont la blonde et la brune, deux belles femmes au cœur bien accroché et avec une trempe certaine. Entre elles pas de chichis. Ca se tire dans les pattes, ça se fait des coups bas, mais ça préserve une certaine proximité. Pas le choix, le destin les force à se croiser. L’une, la blonde, étant le côté obscur de la force. L’autre, la brune, dans le camp des gentils.
Elles vivent dans un monde où le machisme ne fait pas la loi, et dans lequel elles savent tirer les épingles du jeu, voire même imposer un certain contrôle. Certes, l’adultère n’est pas le meilleur comportement qu’il soit, mais je suppose, vu leur comportement, que l’une d’entre elles finira bien par botter le derrière à son conjoint.
Alors convaincue ? Oui, plus que par Le tueur (bd, que j’ai reçu aussi aux 48h de la BD, donc l’opposition des deux n’a pas vraiment de valeur). Même si les illustrations ne sont pas mes préférées (dommage, certains plans auraient mérité un peu plus de travail), ça marche plutôt bien. Le style me fait penser aux vieilles BD à l’eau de rose que mes parentes achetaient (c’était des format de poche, peut-être que quelques-uns comprendront la référence).
Je continuerai probablement la « série » car elle a le mérite de ne pas être fleuve. Ainsi, elle se divise en cycles de deux albums à chaque fois. Le tome 2 du cycle 2 sort en novembre 2013.
les points forts-Deux héroïnes au fort caractère
-Une intrigue dans une université américaine prestigieuse
-Beaucoup d’action
les points faibles-Quelques dénouements prévisibles
-Demeure une BD classique
résuméSienna et Gabrielle sont deux anciennes étudiantes de la prestigieuse université de Yale. Sienna est une femme distinguée. En façade, elle travaille dans la finance, ce qui l’amène souvent à voyager dans le tiers monde où elle exécute des missions radicales pour la CIA. Gabrielle est à l’opposé de Sienna. Elle est originaire du Sud des États-Unis. C’est une avocate engagée, formidable sur le terrain. L’une ne se pose pas de questions, l’autre s’en pose peut-être trop. Les événements vont les amener à coopérer et à comprendre qu’elles ont besoin l’une de l’autre.
biensignature

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression