lundi 20 mai 2013

Clandestin de Philip Caputo (2012)


9782266216289
Gil Castle perd tragiquement sa femme lors des attentats du 11 septembre. Sa vie bascule. Comme il ne surmonte pas cette disparition, il décide d’abandonner son travail et sa vie New-Yorkaise. Il va vivre dans le vieux ranch de ses ancêtres en Arizona, près de la frontière mexicaine, que lui loue son cousin Blaine Erskine.

Gil Castle souhaite s’isoler du monde et survivre à la tragédie qui l’a terrassé. Il passe ses journées à lire, aller à la chasse et observer les oiseaux, une de ses passions. Il renoue des liens avec sa famille maternelle qu’il ne connaissait que trop peu.
 
Un jour grâce à son chien, il trouve un clandestin mexicain, Miguel, caché dans un fourré. A priori, c’est un des nombreux clandestins qui tente de passer la frontière pour un monde meilleur. Malheureusement avec Miguel, Gil Castle découvre une autre réalité de cette frontière. Non seulement elle est traversée régulièrement par des groupes de clandestins avec l’aide logistique des passeurs malveillants mais certains d’entre eux sont utilisés comme "mules" pour transporter de la drogue sur le territoire américain.

Pour Gil Castle qui pensait s’être éloigné du monde agité pour une vie solitaire et tranquille, une autre réalité le rattrape celle des clandestins, des trafiquants de drogue, des cartels, de la corruption au Mexique comme aux Etats-Unis.

L’histoire de "Clandestin" relate également la vie des aïeuls de Gil Castle qui s’imbrique inévitablement à celle de la génération actuelle avec beaucoup de similitudes. C’est un mélange de guerres à motivations diverses mais qui n’engendrent que convoitise, haine, violence et tueries. Autrefois c’était pour des territoires, des raisons politiques, des envies de pouvoir ou de possession. Actuellement les motivations sont presque semblables si ce n’est que l’enjeu change : l’argent, la drogue, les cartels. Tous ces maux actuels pour lesquels on tue sans état d’âme.
 
Grâce à l’histoire de Gil Castle on fait presque le parallèle entre la folie des terroristes et de leurs actes criminels avec celles des trafiquants et leurs cartels qui sèment la même terreur et laissent d’innocentes victimes traumatisées, terrifiées ou mortes sans que l’on puisse espérer qu’un jour cela puisse changer en mieux.
 
"Clandestin" est un excellent roman qui est écrit avec minutie et précision ; un travail quasi journalistique. On se laisse très vite prendre par l’histoire de Gil Castle. Avec le personnage on apprend un 11 septembre traumatisant, dévastateur et incompréhensible. On fait connaissance avec le Mexique, l’Arizona et ses ranchers, ses grandes étendues sauvages, la réalité des clandestins et des cartels de drogue qui tels des pieuvres envahissent les Etats-Unis sans complexe avec méthode et organisation.
 
"Clandestin" est un très bon roman, très réaliste, qui malgré une cruauté imparable nous embarque dans la vie de certains personnages qui sont hors de commun.
 
Malgré son réalisme si juste, Philip Caputo arrive à nous toucher. Son personnage Gil Castle et ses proches sont attachants dans leur combat à vouloir envers et contre tout préserver leurs biens, leurs terres et leur intégrité.

C’est un livre à lire et à conseiller.

L’auteur nous force à réfléchir et à regarder des faits qui sont dramatiques, traumatisants et qui restent inéluctables et insolubles.

Du très bon travail de documentation, une approche journalistique réelle qui se diluent avec aisance dans une histoire qui n’oublie pas de mener le lecteur à la réflexion avec beaucoup de profondeur et d’humanité.

Un très bon roman et un coup de coeur.

Ondine
Gil Castle, homme d’affaires new-yorkais, ne se remet pas de la disparition brutale de sa femme. Après une longue dépression, il décide de tout abandonner pour s’installer seul avec son chien en Arizona, dans une petite bicoque perdue au milieu des terres familiales, près du ranch de son cousin. Là, à quelques encablures de la frontière mexicaine, il commence peu à peu une nouvelle vie, s’enivrant le jour de la beauté des paysages, lisant Sénèque la nuit. Mais, en recueillant un immigré clandestin, rescapé d’un deal de drogue ayant mal tourné, il va faire connaissance avec la face obscure de la frontière, celle qui, depuis des générations, pèse sur sa famille. Et avec l’apparition d’Yvonne Menendez, figure haute en couleur d’un cartel mexicain, le passé et le présent ne vont pas tarder à converger vers un final étourdissant.
gros coup de coeur

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression