mardi 14 mai 2013

De nouveaux livres dans ma PAL #2


deco-trompe-l-oeil-koziel-3_1
Bonjour,
je vous présente les dernières acquisitions. J’ai mis sur ma page Facebook la plupart des photos des nouveaux livres, donc je vous remets ici les derniers arrivés. Occasions, dons, achats…

Les dents de la mer de Peter Benchley
les-dents-de-la-mer-75924-250-400L’action se passe dans une station balnéaire, quelque temps avant l’ouverture de la saison. La nuit, une femme nage, son compagnon somnole sur la plage, un grand requin rôde à proximité de la côte. Soudain, attiré par les vibrations de l’eau, le monstre glisse vers sa proie. A l’aube, on retrouvera sur la grève le corps déchiqueté de la jeune femme. La peur s’empare des habitants de la ville. Faut-il interdire la plage ? Le maire et le chef de la police sont en désaccord fermer la station à quelques jours du mois de juillet, c’est la faillite des commerçants, l’annulation des locations et puis le requin est probablement déjà loin. Mais à son tour… un enfant disparaît, un homme est dévoré vivant. Le squale guette. Il faut tuer ce terrifiant animal. On fait venir d’un laboratoire océanographique un expert en requins… et en femmes ! Une pêche dramatique, désespérée, s’organise, une lutte sans pitié s’engage entre pêcheurs et requin mangeur d’hommes.
Avec le diable de James Keene et Hillel Levin
13-KEENE
Vous aimez les thrillers ? Oubliez les fictions : la réalité les dépasse toutes. 1990. James Keene, fils d’une famille influente de Chicago, vient d’être jugé pour trafic de drogue et condamné à dix ans de prison. Désespéré, il reçoit en cellule une visite inattendue, celle du procureur à l’origine de sa détention. Celui-ci, conquis par l’intelligence et l’habileté de Keene, vient lui proposer un incroyable deal : il bénéficiera d’une libération anticipée s’il aide le FBI à piéger un tueur en série, Larry Hall. Suspecté d’une vingtaine d’assassinats, Hall a été inculpé pour un seul d’entre eux lors d’un procès qui risque d’être bientôt révisé en appel. La mission de Keene sera de gagner l’amitié du tueur, de l’amener à se confesser et de réunir assez de preuves contre lui pour le faire tomber définitivement. Tâche ardue qui ne peut être confiée à un agent du FBI, du fait du flair légendaire de Hall. Après quelques hésitations, Keene accepte de relever le défi. Il est alors transféré à Springfield, dans l’unité psychiatrique de la prison de haute sécurité dévolue aux criminels les plus dangereux, où Hall est détenu. Là, au milieu des psychopathes, il va devoir gagner la confiance du plus redoutable d’entre eux pour lui faire avouer où il a caché les corps de ses victimes. Cet incroyable scénario n’a rien d’une fiction. C’est en effet l’histoire vraie de James Keene qui, en collaboration avec le journaliste Hillel Levin, nous conte son aventure. Avec un sens de l’intrigue et du suspense digne des plus grands romanciers, les deux hommes nous livrent un document palpitant, qui ravira tous les amateurs de thrillers. Les droits d’adaptation cinématographique du livre ont été achetés par Brad Pitt ; William Monahan (Les Infiltrés, Mensonges d’État) en écrit actuellement le scénario.
Zone de guerre de Dan Abnett
zone-de-guerre-abnettDans un futur proche, les grandes puissances ont colonisé l’espace, après plusieurs siècles de paix fragile entre les blocs économiques de la Terre. Reporter de guerre vétéran, Lex Falke est à la recherche d’un nouveau Pullitzer lorsqu’il démarque sur la colonie 86. Il est chargé de couvrir les opérations des États-Unis, embarqué avec une unité de soldats sur le terrain. Pour découvrir la vérité sur ce conflit larvé, il intègre un protocole expérimental et illégal : être implanté dans à distance dans le cortex d’un soldat. Ce projet lui permet de se connecter à l’esprit du combattant et de suivre les opérations en temps réel. Mais lorsque le soldat prend une balle dans la tête, Falke se retrouve seul aux commandes du corps qu’il doit désormais faire sien. Il devra donc tenter de revenir vers ses lignes, en survivant aux combats qui ont éclaté, pour révéler au grand jour la vérité sur le conflit, quel qu’en soit le prix.
Fuir la Corée du Nord de Paul Estabrooks
fuir
C’est un don. Je verrais ce que ça vaut même si c’est clairement religieux.
 Les naufragés de l’île Tromelin d’Irène Frain
naufragés
Un minuscule bloc perdu dans l’océan Indien. Cerné par les déferlantes, harcelé par les ouragans. C’est là qu’échouent, en 1761, les rescapés du naufrage de L’Utile, un navire français qui transportait une cargaison clandestine d’esclaves. Les Blancs de l’équipage et les Noirs de la cale vont devoir cohabiter, trouver de l’eau, de la nourriture, de quoi faire un feu, survivre. Ensemble, ils construisent un bateau pour s’enfuir. Faute de place, on n’embarque pas les esclaves, mais on jure solennellement de revenir les chercher. Quinze ans plus tard, on retrouvera huit survivants : sept femmes et un bébé. Que s’est-il passé sur l’île ? À quel point cette histoire a-t-elle ébranlé les consciences ? Ému et révolté par ce drame, Condorcet entreprendra son combat pour l’abolition de l’esclavage.
Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde
9782253002888
Dorian Gray a bien de la chance ! Il est jeune, il est riche, il est intelligent, il appartient à la meilleure société londonienne de son temps, et surtout il est beau : d’une beauté unique, angélique, sublime, fascinante, d’une beauté qui exerce des ravages sur tous ceux qui l’approchent, hommes ou femmes. Normalement, cette extraordinaire capacité physique de séduction devrait s’affaiblir avec l’âge. C’est-à-dire, avec l’apparition des rides, avec la calvitie, les rhumatismes, l’écroulement des traits, l’empâtement du menton, etc. Mais ces désagréments vont être épargnés à Dorian grâce au portrait qu’a fait de lui un ami peintre. En effet, le tableau possède l’étrange vertu de prendre à sa charge le vieillissement de son modèle. Par cette fable qui évolue vers les affres du cauchemar, Oscar Wilde, esprit brillantissime et auteur scandaleux de l’époque victorienne, nous assène un pronostic inquiétant : à savoir que chacun de nous, sous l’effet de ce qu’il est, finira par prendre la tête qu’il mérite…
En avez-vous lu certains? Sont-ils biens?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression