vendredi 17 mai 2013

Indignez-vous! de Stéphane Hessel (2010)


indi
en qq motsIndignez-vous! est un livre vendu à plus de 4 millions d’exemplaires, brandis par de nombreux personnes qui s’insurgent contre les systèmes actuels en place.

cequejenpenseIl fallait bien le lire un jour, c’est dorénavant chose faite! Pour 3,10€ j’ai pu me procurer la version augmentée et comprendre (un peu tardivement) l’essence de nombreux mouvements.
Autant dire que le contenu est instructif. Stéphane Hessel revient sur de nombreux faits du passé, comme le plan de la Sécurité nationale, rédigé par le conseil de la Résistance. Il donne également son point de vue sur le conflit israelo-palestinien et la notion de terrorisme.
C’est très enrichissant de découvrir en quelques pages le point de vue d’un homme qui a tant vécu et traversé autant de conflits. Je me suis surprise à penser si au même moment j’aurai pu avoir un avis aussi clair que lui, car il est toujours difficile de se décider à court terme et c’est souvent l’histoire qui permet de comprendre si une décision est bonne suite aux conséquences qui en découlent.
Personnellement le livre ne m’a pas indigné car je suis de nature très réactive, donc c’est dans mon caractère de l’être, même si de cela n’en découle pas forcément une attitude investie. C’est d’ailleurs cette différence qu’exprime Stéphane Hessel: s’indigner en faisant du bruit et en agissant. Il n’appelle pas à la lutte passive, mais à un activisme non violent.
Même si ses idées ne sont pas inconnues, puisqu’assez partagées et populaires, je ne doute pas que ce livret puisse trouver écho en chacun, bien qu’il faut, pour cela, aller au delà du texte et se faire sa propre réflexion. Lire entre les lignes en fait.
Je signale également qu’en fin de l’ouvrage sont présentes une biographie et une postface de l’éditeur qui raconte comment le livre en est venu à être publié.
les points forts
-se lit vite
-réflexion intéressante
-Appelle à un certaine activisme
les points faibles
-Je m’attendais à plus révolutionnaire
résumé
" 93 ans.
La fin n’est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance ! " Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l’expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur MO de la Déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948, élevé à la dignité d’Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d’honneur ! Pour Stéphane Hessel, le " motif de base de la Résistance, c’était l’indignation.
" Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais " cherchez et vous trouverez " : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au "toujours plus", à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance – retraites, Sécurité sociale…
Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l’homme… en sont la démonstration. Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu’il appelle à une " insurrection pacifique ".
bien
signature

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression