jeudi 9 mai 2013

Le prophète de Khalil Gibran (2012)


1379579-gf
en qq motsAlmustafa va remonter dans un bateau et prendre la direction de son île natale après 12 ans d’exil. Le peuple d’Orphalèse lui demande de leur dispenser ses derniers enseignements avant son départ.


cequejenpenseJe connaissais ce livre de nom et la belle couverture m’a incité à me le procurer. Il y a quelques jours, j’ai découvert le livre Le manuscrit retrouvé de Paulo Coelho et pendant ma lecture je me suis aperçue que son traitement était similaire au livre "Le prophète" que j’avais feuilleté. J’ai donc décidé de le lire afin de me faire une idée précise des influences que Paulo Coelho était susceptible d’avoir reçues.
Sans surprise, le traitement est identique. Almustafa est un prophète qui parle à sa population. Celle-ci pose des questions sur des thématiques précises et il y répond. Le livre se divise donc en parties consacrées à l’amour, la mort, la passion et la raison et d’autres….
Les idées de Khalil Gibran sont écrites de façon très poétique et avec  finesse. Ses préceptes sont rédigés avec une certaine sagesse, et le prophète ne porte jamais de jugement négatif. Bien évidemment l’aspect religieux est présent, mais de façon moins formel que dans le livreLe manuscrit retrouvé. Avec les tournures de phrases imagées de Khalil Gibran, on ne prend pas ses discours pour des incitations à la foi. Quand bien même il lui donne une certaine place en fin de plusieurs chapitres. Il émet peu de jugements et  donne des leçons de vie baignant entre philosophie et spiritualité, mais on est loin d’un manuel de développement personnel.
J’ai ressenti beaucoup de sobriété de la part d’Almustafa qui propose un style de vie responsable et fait d’échanges productifs dans les relations avec la nature ou humaines (que ce soit en couple, avec les enfants ou ses amis). Bien que certaines idées ne m’aient pas convaincue, comme le fait que la victime est toujours quelque part responsable (pas dans la majorité des actes gratuits comme dans le cas d’un meurtrier qui flingue n’importe qui, ou d’un violeur etc… ), j’ai apprécié de nombreux passages qui sont esthétiquement très beaux.
Sans forcément être croyant, on peut donc facilement apprécier ce moment de lecture à divers degrés. Que ce soit pour la beauté de la forme, les idées de vie qui sont réfléchies et "sages", ou la découverte d’un écrit du XXe siècle. Un classique qui mérite d’être découvert.
les points forts-Style esthétiquement beau
-Belle conception de la vie
-Positif
les points faibles-La forme de prêche peut déplaire
résuméDurant toutes ces années, le prophète a côtoyé les collines, conversé avec les vents et murmuré au creux des arbres. Étranger au peuple d’Orphalese, il a pourtant appris à le connaître et à l’aimer. Or, à l’heure de repartir vers sa terre natale, il éprouve une grande tristesse. Car c’est au sein de ce peuple, grâce à tout ce que lui a insufflé ce lieu, qu’il a pu mûrir la sagesse qu’il va désormais dispenser. Et c’est à Orphalese qu’à l’heure de l’adieu, dans un ultime échange, il s’accomplit comme prophète. On l’interroge sur les grandes préoccupations humaines et, inlassablement, il chuchote sa réponse avec tendresse et compréhension, sans dogmatisme.
intéressant
signature

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression