jeudi 27 juin 2013

La nef du crépuscule, l’assassin royal T.3 de Robin Hobb (1996)


news_1224323465_o
en qq motsLe royaume des Six-Duchés subit les assauts des pirates rouges. Fritz-Chevalier doit plier l’échine devant Royal, tandis que Vérité décide de partir à la recherche des Anciens pour tenter de trouver une issue.


cequejenpenseCela fait un moment que je n’ai pas lu d’Assassin Royal. En tombant par hasard sur le tome 3 dans ma médiathèque, je me suis dis que ce serait le moment parfait pour poursuivre la série.
On retrouve donc Fritz-Chevalier, bloqué dans le château de Casterlcerf, et qui poursuit son amourette avec la jeune femme (que je ne nommerai pas, au cas où certains n’en seraient pas là).
Je ne sais pas si c’est dû à la longue période entre le tome 2 et celui-ci mais j’ai eu du mal à me replonger dedans. Pendant de nombreuses pages, on nous répète que Subtil est vieux, malade et manipulé, et que Royal est méchant. Bon, certes, mais on le savait déjà avant. Fritz-Chevalier tourne donc en rond pendant la moitié du récit, en train de se demander que faire, et moi aussi..
Et puis après, enfin, le rythme reprend. Les intrigues, l’amourette, les méchancetés, les changements de lieux. Rien de transcendant, mais que des choses plaisantes à lire qui permettent de nous faire voyager un peu.
Bon, pour ceux qui l’auraient lu, vous en conviendrez avec moi. La fille qui se tire, on a tous compris pourquoi. Gros manque de subtilité de la part de l’auteure! (Par contre, si ce n’est pas le cas, chapeau bas l’artiste).
Je note quand même la bonne évolution de Vérité et de sa femme. Enfin! Même si celles du sexe féminin sont encore restreints à des rôles de donzelles un peu naïves et immobiles.
Mon petit bémol, c’est finalement cet aspect trop manichéen. On a les méchants et les gentils, et les personnalités manquent de nuance. Fritz-Chevalier est un peu chiant à être ainsi toujours doux. Et du coup, quand Burrich joue le grand méchant, forcément on sait très bien dans quel but.
Une bonne série donc, qui me plait par le caractère médiéval et les intrigues, mais encore un poil simpliste au niveau des protagonistes. Mais peut-être que je constaterai une évolution dans les prochains tomes!
résumé
Ravagé, pillé, le royaume des Six-Duchés plie sous le joug de l’envahisseur. Les navires de guerre ne parviennent plus à tenir les pirates rouges en respect. Dans le pays, les dissensions éclatent entre les duchés côtiers, qui doivent supporter les incessantes attaques de l’ennemi, et les duchés intérieurs qui se désintéressent de leur sort. La cour elle-même, où le vieux souverain est manipulé par Royal, n’est plus qu’un théâtre d’intrigues où règnent en maîtres le soupçon, la traîtrise et le mensonge. Aussi le prince Vérité décide-t-il d’entreprendre une quête insensée : aller trouver les anciens, par-delà les montagnes, pour leur rappeler leur serment de venir en aide au royaume dans ses heures les plus sombres…
bien

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression