vendredi 21 juin 2013

Le maître ignorant de Jacques Rancière (1987)


ranciereignorant
en qq mots
En 1918, Joseph Jacotot, révolutionnaire exilé à l’université de Louvain en Belgique, apprend le français à des Néerlandais. Seulement, l’homme ne connaît pas un mot de leur langue. Jacques Rancière, à travers l’expérience de ce "maître ignorant" fait des réflexions sur la pédagogie et l’éducation.


cequejenpense"Cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle". Ce sous-titre m’avait intrigué et poussé à emprunter ce livre à ma médiathèque. Qu’est-ce qu’être émancipé intellectuellement? Peut-on vraiment l’être?
Tout au long du récit, Jacques Rancières s’appuie sur l’histoire de Joseph Jacotot qui a filé le livre "Télémaque" à ses élèves. Ces derniers ont dû identifier chaque mot de français et essayer de formuler des phrases. Par ce biais, ils reviennent à l’apprentissage originel de l’enfant qu’on a tous été: la répétition et la recherche du sens.
Dans son livre, Jacotot développe quelques idées que je vais résumer brièvement:
-il est possible à chacun d’apprendre. On ne naît pas bête et tout le monde est égal face à la connaissance. Il faut juste se donner les moyens.
-un ignorant peut être un "maître". Ainsi un parent, même sans comprendre une leçon, peut juger des acquis de son enfant et voir s’il a bien assimiler sa leçon tout simplement en lui posant des questions afin de juger de sa connaissance.
-l’intelligence est égale mais diffère dans sa façon de s’exprimer. Ainsi un artisan sera intelligent et suspectible de developper des évolutions interessantes des machines qu’il utilise, mais sera moins habile qu’un politique pour parler des sciences po, tout simplement car le domaine d’expertise n’est pas le même.
-la méthode est une bonne manière d’apprendre, mais là où elle devient superflue est quand il faut prouver qu’on connaît la méthode en utilisant la méthode, à ce moment -là c’est juste singer et ne pas faire usage de ses capacités
-la relation dominant-dominé peut influencer celui qui apprend puisqu’il sentira qu’il n’arrivera jamais au même niveau que le maître.
Bref, ce sont là quelques unes des idées, grossièrement résumées. Pour les connaître plus en détail, consultez le livre.
J’ai trouvé le raisonnement intéressant et quelque part réconfortant vis-à-vis de ceux qui sont fâchés avec le système scolaire. Le discours est positif et repose sur la philosophie de vie: "quand on veut, on peut". De même, l’auteur incite quelque part à se réapproprier les connaissances en tentant de les manipuler pour les comprendre, et en déjouant les pièges des sophistes.
Le seul bémol: le style. L’écriture ne va pas assez à l’essentiel et certaines tournures de phrases auraient méritées plus de travail. J’aurai apprécié que l’auteur ait plus de rigueur et apporte plus de précisions sur les faits historiques. Il est vrai que le livre est une réflexion mais, personnellement, je préfère moins de pages et une plus grande justesse des mots, plutôt que des idées diluées à cause d’une technique d’écriture un peu abstraite. Mais ce n’est vraiment que mon ressenti.
Un livre que je conseille pour ceux qui se sentent un peu mal à l’aise avec le système scolaire, ou tout simplement les lecteurs qui s’intéressent au questionnements autour de l’éducation.
résumé
En 1818, Joseph Jacotot, révolutionnaire exilé et lecteur de littérature française à l’université de Louvain, commença à semer la panique dans l’Europe savante. Non content d’avoir appris le français à des étudiants flamands sans leur donner aucune leçon, il se mit à enseigner ce qu’il ignorait et à proclamer le mot d’ordre de l’émancipation intellectuelle : tous les hommes ont une égale intelligence. Il ne s’agit pas de pédagogie amusante, mais de philosophie et de politique. Jacques Rancière offre, à travers la biographie de ce personnage étonnant, une réflexion philosophique originale sur l’éducation. La grande leçon de Jacotot est que l’instruction est comme la liberté elle ne se donne pas, elle se prend.
bien

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression