mercredi 26 juin 2013

Sagan et fils de Denis Westhoff (2012)


971445_545183652190593_1587503607_n
en qq mots
La vie de l’écrivain Françoise Sagan racontée par son fils.


cequejenpense
Sagan et fils. Dès sa sortie, ce livre m’avait fait envie. Probablement, à cause de la photo de cette maman penchée sur un album de Lucky Luke, au côté de son petit bout de chou. Mais également car Françoise Sagan, j’en ai souvent entendu parler sans pourtant lire le moindre livre d’elle.
Denis Westhoff, le bambin sur la photo, c’est aussi l’auteur du livre. Il a tenu à apporter sa vision des choses, à rectifier quelques anecdotes imaginaires et à réhabiliter l’image de sa mère.
Son père est un américain qui semble avoir vécu mille vies en une, bien que portée sur l’alcool. Sa mère est la célèbre auteure qu’on connaît, avec de grandes connaissances littéraires (elle aimait notamment Sartre, Proust et Dostoïevski) et le coeur sur la main. Et puis cette répartie de feu, que nous décrit Denis.
On découvre une jeune femme honnête, terriblement généreuse et amoureuse de la vie. Tellement passionnée par cette dernière qu’elle veut tout vivre à fond avec de superbes voitures, des amitiés passionnées et un entourage exaltant. François Sagan c’est un tempérament de feu, une personnalité atypique, et pourtant si charismatique. Chaque page rédigée par son fils est un pur bonheur. On ne peut s’empêcher de les aimer.
Et quelle belle façon d’écrire du fils qui semble ne rien avoir à envier à sa mère. Pas de pathos, mais beaucoup d’émotions et de respect envers sa famille. Il ne cherche pas à faire pleurer dans les chaumières, mais donne le sentiment de vouloir partager avec nous le destin de cette femme hors-norme. Et maintenant que je le connais, je ne peux que le remercier car il nous a ouvert grand la porte sur une façon de vivre, certes difficilement immitable, mais tellement enviable.
Quand on y réfléchit, malgré la succession ""empoisonnée" (en effet, Denis Westhoff a accepté l’héritage de sa mère qui l’a grandement endetté), on ne peut qu’envier en quelque sorte l’enfance de l’auteur.
Véritablement, j’ai adoré cette biographie. Peut-être à cause de ce sentiment de liberté que dégage le bouquin, mais aussi cette famille qui a parcouru un chemin particulier, et qui a su profiter de la vie avec intensité.  Que dire de plus si ce n’est que je trépigne d’impatience à l’idée de lire Bonjour tristesse et de découvrir les autres livres de Françoise Sagan!
résumé
Françoise Sagan est morte le 24 septembre 2004. Elle laisse une dette fiscale de plus d’un million d’euros et une oeuvre, composée d’une trentaine de romans et d’une dizaine de pièces de théâtre, sur le point d’être purement et simplement liquidée. Sagan est en passe de disparaître deux fois quand Denis Westhoff, son fils unique, décide, en 2006, d’accepter cette succession empoisonnée, hors norme. Un vrai parcours du combattant qui le conduit à repasser sur les traces de ce « charmant petit monstre », né sur la scène littéraire et médiatique en 1954 par la grâce de son premier roman, Bonjour tristesse.
Il réalise alors que la femme publique que l’on a dit si prodigue avec son argent, aimant vivre dangereusement et de préférence à cent à l’heure, lui est longtemps restée inconnue.
Lui a été aimé et élevé par une mère qui a pris soin de le protéger des éclats de sa légende d’écrivain-star. L’envie de remettre les points sur certains i, de dire les choses telles qu’il les a vues, entendues, et non pas telles qu’on a bien voulu les interpréter, grandit peu à peu en lui. En repassant par certains lieux, en se remémorant des anecdotes, des moments forts, gais ou douloureux, des conversations intimes, en dessinant les portraits de ceux qui ont vraiment fait partie du cercle Sagan, dont ses grands-parents Quoirez ou encore son père, l’anticonformiste Robert Westhoff, il éclaire d’une lumière totalement inédite l’une des figures majeures de la littérature française.
Ce livre n’a pas pour ambition de dire la vérité sur Sagan, mais une vérité. Celle d’un fils qui ose enfin dire, avec bonheur et liberté, ce qu’il a vécu auprès d’une mère pas tout à fait comme les autres.
gros coup de coeur
signature

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression