lundi 10 juin 2013

Séparation de corps de Lisa Scottoline (2013)


9782810005307
Jill Farrow pédiatre vit avec sa fille Mégan 13 ans, dans une maison près de Philadelphie, avec son nouveau compagnon Sam qu’elle va épouser prochainement. Sa vie est tranquille et sereine. Malheureusement un soir, Abby son ex-belle-fille se présente ivre à son domicile pour lui annoncer que son père William vient de mourir.

La jeune fille est persuadée qu’il a été assassiné. Pourtant la police a conclu à un suicide. Abby sollicite son ex-belle-mère pour qu’elle l’aide à découvrir qui a tué son père. Jill qui doute de la véracité de ses dires, décide pourtant de l’épauler. Entre ses consultations elle commence à vérifier les affirmations d’Abby. Elle se rend compte petit à petit qu’il y a plus que des zones d’ombre dans la vie de son ex-mari. Il semble même qu’en plus d’avoir été un tricheur, un menteur, William avait une vie particulièrement complexe et mystérieuse.
Jill se laisse embarquer dans une enquête qui lui accapare tout son temps et qui se révélera très dangereuse. Cette obsession à vouloir savoir qui était en réalité son ex-mari William va créer des tensions au sein de sa famille et va mener celle-ci au bord du gouffre.
Lisa Scottoline nous emmène avec son histoire au sein d’une famille où chacun pense connaître l’autre mais la réalité est tout autre. En accompagnant Jill dans ses recherches pour connaître la vérité sur la disparition mystérieuse de son ex-mari, le lecteur est embarqué sans équivoque dans une forme de quête de la vérité qui à chaque rebondissement l’entraîne vers de nouvelles perspectives.
Ce roman est écrit avec simplicité et intelligence. L’auteure démarre son histoire au sein d’une famille normale et moderne qu’un simple décès va ébranler et conduire dans des situations inattendues et dangereuses.
"Séparation de corps" est un roman intéressant et qui se lit facilement. Le seul reproche que l’on pourrait faire est que l’histoire démarre doucement et qu’on a du mal à être réellement emporté. Il me manquait ce petit plus qui fait qu’une histoire vous met sous tension et vous fait vibrer.
Bref ce fut une bonne glace sans chantilly ou une belle fête sans feu d’artifice. Dommage que l’intrigue a été si lente à démarrer et à prendre du rythme.
Ondine
intéressant

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression