samedi 13 juillet 2013

Cinder, chroniques lunaires T.1 de Marissa Meyer (2013)


cinder
en quelquesCinder est une cyborg qui vit à New Beijing. Elle répare les robot dans un atelier sale et a pour seule amie un robot à puce. Sa belle-mère, Adri, ne la supporte pas et l’exploite. L’une de ses soeurs, Peony l’aime bien tandis que Pearl la déteste. Un jour, le prince Kai lui apporte un robot à réparer. Son avenir va s’en trouver bouleversé.


ce que jen penseJe ne pensais pas lire ce livre. D’abord car c’est le genre de littérature young-adult que je n’affectionne pas particulièrement, ensuite les avis unanimes sur cette histoire revisitée de Cendrillon ne m’enthousiasmaient pas.
Le récit se calque sur Cendrillon, c’est perceptible au titre du livre "Cinder", qui signifie "cendres". On a donc un père disparu, une marâtre, deux belles-soeurs un peu chipies, et une jeune femme belle mais exploitée.
Ce n’est pas que cela me dérange, mais connaître à l’avance l’ossature d’un livre ne me plait pas beaucoup. Donc bien que j’ai apprécié le récit, j’aurai voulu que l’auteure se décolle de la trame habituelle.
En dépit de ce fait, l’histoire m’a bien plu. L’originalité du récit est vraiment son point fort. L’univers dans lequel évolue Cinder, une sorte de fédération des pays sur Terre en confrontation avec d’autres pays est assez intéressant. Pareillement que les cyborg puissent vivre et qu’il y ait un système de castes est pas mal non plus. J’avais bien apprécié Real humans sur arte, et j’ai retrouvé la même problématique dans ce livre.
On est assez régulièrement surpris au cours de la lecture, et on n’a pas le temps de s’ennuyer, principalement  car on découvre un univers particulier. Les pages se tournent d’elles-même! Dommage qu’on n’en sache pas plus sur le mode de fonctionnement de cette Terre, j’aurai apprécié plus de détails.
Par contre le secret de Cinder est trop prévisible, il aurait mérité d’être dévoilé de façon plus subtile car je l’ai compris dès les premières insinuations et c’est bien dommage. J’ajoute que le style de l’auteure n’est pas recherché ni original. Marissa Meyer se contente de narrer l’histoire. Point barre. Je n’ai pas vu trace d’une plume en particulier ni d’un signe particulier dans sa façon de rédiger.
Un livre qui m’a fait passer un bon moment, et que je recommande pour se distraire. Sans prétention, il a de fortes chances de plaire à pas mal de monde car il est plutôt "mainstream".
résumé
A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.
bien

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression