vendredi 12 juillet 2013

Kaïken de Jean-Christophe Grangé (2012)


couv72543272
Olivier Passant est commandant au sein de la police judiciaire du 9-3. Il a une passion : le Japon et la culture japonaise.
Il est marié à Naoho, une japonaise avec qui il a deux fils : Shinji et Hiroki. Le couple bat de l’aile et est au bord du divorce.


Olivier Passant traque un criminel surnommé "l’accoucheur". Il est persuadé que son suspect est Patrick Guillard, un homme d’affaires socialement correct. Faute de preuves, il ne peut arrêter le coupable et les victimes tuées avec le même mode opératoire, commencent à s’additionner. Cette traque devient obsessionnelle pour Olivier Passant car il veut arrêter le coupable coûte que coûte malgré les multiples embûches qu’il rencontre.
Le roman de Jean-Christophe Grangé nous projette dès les premières lignes dans le vif du sujet. Pas de préliminaire pour le lecteur. Il est happé et entraîné sans état d’âme par l’histoire. Il y a là tous les ingrédients du très bon roman : le héros intransigeant cabossé par la vie, une réalité criminelle sombre, un couple mixte disloqué, un pervers et en filigrane le Japon, sa culture, ses traditions et sa technologie avant-gardiste et galopante. Le lecteur se laisse emporter sans retenue dans ce thriller psychologique et sombre. Les rebondissements sont tels que la lecture du livre reste impatiente et précipitée du début à la fin. On ne lâche pas le roman avant d’avoir atteint la fin.
Du grand et très bon Jean-Christophe Grangé. Documenté, rythmé, réaliste, inquiétant, limite terrifiant mais tellement prenant et intéressant avec des personnages aux multiples facettes humaines.
Je suis une inconditionnelle des livres de cet auteur. J’adore sa façon d’écrire, c’est une valeur sûre. On ne s’ennuie jamais, on se laisse entraîner dans ses univers sans difficulté. On y vibre, on se laisse bousculer et au-delà de l’histoire elle-même, on découvre à chaque fois en arrière-plan un autre monde. Cette fois-ci ce sera le Japon et la culture japonaise.
A lire absolument car c’est du très bon Jean-Christophe Grangé. Comme je suis convaincue par cet auteur, je ne vais pas le classer en rubrique "coup de coeur" car cela serait du parti pris.
Toutefois à ce jour, aucun de ses romans ne m’a déçue. C’est toujours un réel plaisir de le lire.
Ondine
« Il ferma les yeux.
Il était la Loi.
Il était la Justice.
Il était le Glaive et la Sentence… »
Le dernier samouraï est un flic français, Olivier Passan.
Il a deux obsessions : la traque de « l’Accoucheur », un monstre insaisissable ;
Et le Japon, ses rites, ses codes, sa culture.
Il croyait tout savoir de l’âme nippone.
Erreur.
 intéressant

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression