mercredi 10 juillet 2013

Le nouveau monde moderne "la ou les liseuses" (car il y en a différentes sortes) [avis d'Ondine]


biblio
En illustration, une partie de la biblio de Tomisika-Gaby ;)
Bonjour, je rappelle que ce blog a été créé et est tenu par Tomisika (alias Gaby) et qu’Ondine y participe. Donc il y a bien deux bloggeuses, et forcément deux points de vue. Cet avis fait suite à mon billet Ma première liseuse est donc une Kobo mini, et n’engage que son auteure :)


Je voulais donner mon avis quant aux liseuses ou autres appareils simili ordinateurs qui permettent maintenant de lire sur tablette.
Je peux comprendre que l’on veuille entrer dans ce mode de communication moderne, très certainement attractif, rapide et pratique. C’est presque inévitable vu que l’on passe son temps avec l’oreille accrochée au portable, les yeux rivés sur l’écran de l’ordinateur, et les doigts emprisonnés sur un clavier pour les textos et autres.
Bref tout cela vaut ce que cela vaut.
Pour moi je vais peut-être faire hurler les chaumières mais j’adore les livres : le livre. Quand je vais en librairie je le touche, je le feuillette, je lis de petits passages par-ci et par là, je le pose, je passe au suivant et ainsi de suite. Au bout de ce petit parcours "lecture ou repérage" je reviens à ceux qui m’ont intéressée, je les sélectionne et les achète. Durant tout le chemin du retour à la maison, je suis en impatience de retrouver ces livres que je sais déjà qu’ils vont me faire passer de très bons moments de découverte et surtout de lecture.
On oublie souvent que le livre neuf a une odeur particulière que j’adore et que la tablette qui est inodore ne pourra jamais remplacer.
J’adore toucher un livre, le lire, le poser, le reprendre, relire des passage, les dévorer et m’y oublier. Je suis depuis petite une boulimique de la lecture. Mes premiers livres : des bandes dessinées de toutes sortes de "Blec le Roc" à Spirou en passant par Tintin, Astérix et beaucoup d’autres moins connus. Le premier livre marquant qui m’a permis de découvrir le monde grâce à la lecture :" La case de l’Oncle Tom", un cadeau de ma tante (j’avais le pied dans le plâtre et il fallait m’occuper) un révélation. Depuis je n’ai plus arrêté de lire.
Le livre permet les rencontres, les vraies pas celles filtrées par un écran ou autre simili. Celles des autres lecteurs, des libraires, des passionnés. Bref " les gens" et l’échange avec les autres celui qui disparaît de plus en plus car pour cela il faut prendre le temps : le temps de lire, le temps de parler, le temps de partager ses opinions ou simplement d’échanger du plaisir, ce plaisir.
Voilà c’est pour le livre, celui que l’on trouve en librairie, chez les bouquinistes, au fond des bibliothèques ou au fond des armoires que je voulais dire que je ne le remplacerais pas par une liseuse même si cela fait ringard car il me manquerait trop.
Ondine

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression