dimanche 11 août 2013

De nouveaux livres dans ma PAL #7


palBonjour
voici quelques unes des nouvelles acquisitions de livres format papier. Je n’ai pas mis Maxpuisque je l’ai déjà lu et sera prochainement chroniqué sur ce blog.
Les connaissez-vous ? Qu’en pensez-vous?


P1090379Voici les résumés des trois:
  • L’art de la guerre pour les femmes de Chin_Ning Chu

En s’inspirant du célèbre ouvrage de Sun Tse, L’art de la guerre, Chin-Ning Chu donne naissance à l’art de la guerre pour les femmes. Avec comme point de départ essentiel la sagesse de Sun Tse, elle vous montre comment acquérir une meilleure compréhension de vous-même et de celle que vous voulez devenir. Vous pourrez ainsi remporter toutes les batailles de votre vie professionnelle, aussi bien que personnelle.
Car quel que soit le but à atteindre, les principes et les stratégies de Maître Sun restent les mêmes : produire le meilleur résultat avec le minimum de conflits. Chin-Ning Chu vous propose donc d’apprendre à gagner sans confrontation, allier exigences éthiques et besoins matériels, développer votre capacité à avoir une vision d’ensemble afin de maîtriser la pensée stratégique, devenir plus novatrice, créative, ainsi qu’adaptable à toutes les situations.
En un mot, découvrez les outils essentiels pour réussir tout ce que vous entreprenez, tout en restant fidèle à vous-même.
  • Vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi

Pierre Rabhi a en effet vingt ans à la fin des années cinquante, lorsqu’il décide de se soustraire, par un retour à la terre, à la civilisation hors sol qu’ont largement commencé à dessiner sous ses yeux ce que l’on nommera plus tard les Trente Glorieuses. Après avoir dans son enfance assisté en accéléré, dans le Sud algérien, au vertigineux basculement d’une pauvreté séculaire, mais laissant sa part à la vie, à une misère désespérante, il voit en France, aux champs comme à l’usine, l’homme s’aliéner au travail, à l’argent, invité à accepter une forme d’anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique, point de dogme intangible. L’économie ? Ce n’est plus depuis longtemps qu’une pseudo-économie qui, au lieu de gérer et répartir les ressources communes à l’humanité en déployant une vision à long terme, s’est contentée, dans sa recherche de croissance illimitée, d’élever la prédation au rang de science. Le lien filial et viscéral avec la nature est rompu ; elle n’est plus qu’un gisement de ressources à exploiter – et à épuiser. Au fil des expériences de vie qui émaillent ce récit s’est imposée à Pierre Rabhi une évidence : seul le choix de la modération de nos besoins et désirs, le choix d’une sobriété libératrice et volontairement consentie, permettra de rompre avec cet ordre anthropophage appelé "mondialisation". Ainsi pourrons-nous remettre l’humain et la nature au coeur de nos préoccupations, et redonner, enfin, au monde légèreté et saveur.
  • La théorie des nuages de Stéphane Audeguy

" Il est question de nuages et Virginie Latour commence à comprendre. Elle comprend qu’au début du dix-neuvième siècle quelques hommes anonymes et muets, disséminés dans toute l’Europe, ont levé les yeux vers le ciel. Ils ont regardé les nuages avec attention, avec respect même ; et, avec une sorte de piété tranquille, ils les ont aimés. " Akira Kumo est un couturier japonais. Il collectionne les livres consacrés aux nuages. Pour classer sa bibliothèque, il engage Virginie Latour, une jeune femme, à qui il raconte des histoires de chasseurs de nuages. Celle de Luke Howard qui inventa leurs noms, celle de Richard Abercrombie qui fit le tour du monde pour voir s’ils étaient partout identiques, d’autres encore, aussi surprenantes que le jeu des nuées.

2 commentaires:

  1. Alexis Zadounaïsky25 août 2013 à 17:36

    J'ai lu un petit livre sur Pierre Rabhi, je l'ai entendu aussi à la radio, ses propos m'ont toujours paru intéressants même si je ne suis pas d'accord avec tout (ce qui est normal). Sa vision du monde comme oasis fragile est très frappante. Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  2. Ah Pierre Rabhi, une valeur incontournable si l'on s'intéresse à la planète !
    Je ne suis pas très présente sur la blogosphère, même en tant qu'auteure...
    Mais je reviendrai sur ce très joli blog à l'accueil sympathique !

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression