lundi 5 août 2013

Frankie Addams de Carson McCullers (2013)


9782234061781-G
Frankie est une adolescente de douze ans. Elle vit avec son père dans une petite ville du Sud des Etats-Unis. Sa mère est décédée et son père travaille tous les jours. Frankie passe ses vacances d’été à la maison avec Bérénice la cuisinière noire et le jeune John Henry West, un petit voisin et un lointain cousin.


L’univers de Frankie va être chamboulé quand son grand frère Jarvis, caporal dans l’armée annonce à son père son prochain mariage avec sa fiancée Janice Evans qui est prévu pour le dimanche suivant. La jeune Frankie, son père, Bérénice et John Henry y sont invités.
Frankie est une pré-adolescente curieuse, intrépide, très seule, livrée à elle-même. Ses seuls proches sont Bérénice la cuisinière et le petit John Henry. Elle essaie de trouver sa place dans le monde des adultes. Elle a beaucoup de rêves, de conviction et d’impatience qui engendrent des questionnements permanents qu’elle partage avec Bérénice et John Henry lors des repas communs pris dans la cuisine.
Avec beaucoup de naïveté, de témérité, elle s’aventure seule et avec beaucoup d’assurance dans des endroits improbables pour se prouver qu’elle est autonome et capable de mener la vie des grands sans contraintes quotidiennes.
Avec son roman "Frankie Addams", l’auteure aborde avec sa jeune héroïne cette difficulté que rencontre chaque pré- adolescent au moment où il souhaite accéder au plus vite à l’âge adulte. Cette hâte à devenir adulte semble souvent motivée par des promesses de vie tant rêvées, espérées et souvent chimériques.
Le livre de Carson McCullers est bien écrit. L’histoire est cohérente et les personnages attachants.
Malheureusement même si le sujet est intéressant il se révèle un peu obsolète car le contexte actuel des adolescents de nos jours n’a plus rien à voir avec celui raconté dans le roman.
Personnellement même si l’histoire reste juste dans ce mélange d’angoisse et d’envie à devenir très vite grand, je me suis ennuyée. Certes, il n’y a pas de longueur mais il me manquait ce petit quelque chose qui donne le rythme et qui fait que l’on prenne du plaisir dans la lecture. Il n’en a rien été. Peut-être suis-je passée à côté. Mais cette histoire manque de réalisme contemporain.
Ce ne fut pas un grand livre car je suis restée sur ma faim.
Ondine

♥♥♥♥♥

2 commentaires:

  1. Alexis Zadounaïsky25 août 2013 à 17:56

    Oh, je suis déçu, et désolé pour vous, j'ai tellement aimé ce roman et cette Frankie Addams, qui est le charme incarné pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que ce roman vous ait plu. C'est pour cela qu'il faut continuer les découvertes des auteurs et avoir de tels échanges car cela permet aux futurs lecteurs d'avoir des avis différents car les lecteurs et leurs avis sont tout aussi diversifiés que les auteurs. Heureusement ainsi chacun peut y trouver son bonheur.
      A bientôt
      Ondine.

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression