vendredi 13 septembre 2013

Absolument dé-bor-dée ! Ou le paradoxe du fonctionnaire de Zoé Shépard


Initialement, ce livre n'était pas pour moi. Mais une personne de mon cercle d'intimes m'en a tellement parlé que je le lui ai subtilisé, après avoir lu deux pages plutôt alléchantes.

Zoé Shépard, pseudonyme de l'auteur (dont l'identité est dorénavant connue puisqu'elle a été suspendue 4 mois suite à la parution), raconte son quotidien de fonctionnaire publique territoriale. Elle a fait beaucoup d'études, dont prepa ENA, ainsi que science-po, si je ne me trompe pas, et c'est motivée qu'elle a voulu devenir haute fonctionnaire. Sauf qu'elle a été déçue. Dans sa mairie, et dans son équipe, elle est entourée de branleurs.

J'ai pas mal ri au début de ma lecture. Le livre se présente comme un journal avec des dates, et des heures. Et elle raconte un peu au jour le jour ses activités et les grandes périodes de glandage d'elle et son équipe. Ainsi on découvre que lorsqu'il y a du boulot, tout le monde s'affole et cherche à se procurer des stagiaires. Mais aussi que certains utilisent l'argent publique pour se payer des demoiselles, que d'autres sont payés au black. Que personne ne fait rien, tout le monde est incompétent, qu'il y a du clientélisme... Un beau monde...

Ses idées rejoignent quelques autres issus de certaines de mes lectures. Et autant dire que même si au début ça m'a fait rire, après ça m'a plutôt énervée (je n'ai pas d'humour, et j'en ai conscience). A tel point que j'ai pratiquement survolé les dernières cinquante pages pour vite atteindre la fin.

Tout d'abord car savoir qu'il y a un fond de vérité (d'après les réactions sur internet, ça semble se confirmer), ça ne me fait pas rire. Ensuite car Zoé Shépard a aussi, probablement, voulu sauver ses arrières donc en fait j'ai l'impression qu'elle a passé sous silence pas mal de détails qui auraient pu rendre plus concret la chose. Ou alors son quotidien est tellement insignifiant (c'est l'objet de son livre: personne ne fout rien), que c'est difficile de porter attention à autant de vide.

Zoé fait aussi des réflexions grinçantes et pas mal d'appartés et de comparaisons. Et si le procédé marche au début, cela m'a lassé lors de la lecture de la seconde partie. Et m'a amené à finalement vite atteindre les dernières pages. Ils ont vraiment une vie peu intéressante dans ce roman.

C'est en définitive ce qu'on appelle un pamphlet. Bien douloureux pour ceux et celles qui se reconnaîtront dedans. Mais quand on sort de longues études, et qu'on est une personne motivée, se prendre une douche froide et voir piétiner son idéalisme, ce doit être douloureux à vivre...et surtout décevant.. En tout cas, elle a du se prendre une sacré claque!

Je suis donc contente de savoir le contenu de ce livre dont j'ai beaucoup entendu parlé, j'en ai retenu pas mal de choses, mais je n'en ferai certainement pas une relecture. Par contre, je compte bien lire la suite.

Je le recommande particulièrement à ceux qui arrivent à prendre du recul et ont un peu d'humour...parce que ce livre, dans le fond, est d'une grande tristesse....


♥♥♥

Embauchée après huit années d'études supérieures dans une mairie de province, Zoé Shepard a vite déchanté. Plongée dans un univers où incompétence rime avec flagornerie, ses journées sont rythmées par des réunions où aucune décision en dix jours prise, des rapports qu'elle doit (quand deux heures suffissent), des pots de bienvenue, de départ, d'anniversaire. Sans oublier les séminaires " de formation ", les heures à potiner à la cantine et à la machine à café, les chefs " débordés " par les jeux en ligne et les préoccupantes interrogations de tous sur les destinations de vacances et autres RTT... Chargée de mission dans un service fourre-tout, truqueuse patentée de notes administratives, 40. pour délégations étrangères et hocheuse de tête en réunion, Zoé Shepard raconte avec un humour mordant ses tribulations de fonctionnaire désespérée dans un univers bien pire que tout ce que vous pouviez imaginer.

8 commentaires:

  1. Je le ferais peut être sortir de ma PàL plus tôt que prévu !
    As-tu prévu de lire la suite ?

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre n'est pas pour moi je pense !!! En tout cas, le résumé ne me tente pas !!!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien aimé l'humour de ce livre et je lirai la suite

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai lu il y a plusieurs années en passant les concours administratifs (ceux qui l'ont lu comprennent l'ironie) et j'avais adoré, le tome 2 est tout aussi bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer de me le procurer !

      Supprimer
  5. J'ai trouvé que ce livre tournait au réquisitoire. Drôle au début, il finit par être grossier... N'y a-t-il que des cons parmi les fonctionnaires ? S'il n'y a que des bras cassés ou des prétentieux comme l'auteur, peut-être.

    Je veux bien qu'elle ait fait beaucoup d'études et qu'elle soit arrivée où elle est (Je sais ce que c'est de faire des études et de se retrouver plus bas que ce qu'on aurait dû être) mais cela l'empêche-t-elle vraiment d'être respectueuse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais dans ton sens, mais utiliser l'argent public de cette façon est aussi une forme d'irrespect. Je me formalise moins pour elle que pour les autres :)

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression