jeudi 5 septembre 2013

Bonjour tristesse de Françoise Sagan


Mon premier livre de Françoise Sagan, et aussi son tout premier à être édité et à lui avoir apporté la reconnaissance du public. J'ai été surprise par le récit. C'est l'histoire de Cécile et de son père, Raymond, qui vont en vacances à Saint-Tropez avec Elsa, sa compagne. Ils y coulent des jours plutôt tranquille. Cécile rencontre même Cyril. 



Raymond et Cécile ne sont pas du même sang pour rien, ils ont un tempérament vif, aiment profiter des bonnes choses de la vie sans trop réfléchir. Tout roule donc pour le trio qui passe de longs jours tranquille.
Jusqu'à ce qu'apparaissent Anne, une amie de la famille. Mesurée, réfléchie, elle va avoir un fort impact sur ces vacances.

Ce n'est pas à proprement parler le genre d'histoire que j'affectionne. Toute l'action se passe plus ou moins dans le même lieu, et avec les mêmes personnes, comme une sorte de huis-clos. Pour un premier livre, Françoise Sagan montre une belle maîtrise de la langue française et aussi de l'écriture. Le caractère des protagonistes est très bien décrit et les bouleversements également. Il y a une réelle profondeur des personnages et on sent l'évolution, parfaitement perceptible et cohérente, se faire tout au long de l'histoire.

D'ailleurs concernant la psychologie des personnages, j'ai apprécié cette façon de disséquer les tempéraments, ce regard que Cécile porte sur son père et cette façon de consommer la vie (à se demander si finalement ce n'est pas un peu autobiographique).

A tellement jouer, on finit par se brûler les aîles. Le feu est finalement l'élément fondamental de ce récit. Un été pendant lequel il fait chaud, des tempéraments et des amours passionnés, cette façon de frôler le "danger". Et Anne qui débarque, et qui a sa manière vient glacer ou refroidir la situation.

Un récit en apparence classique, mais que Françoise Sagan a réussi à nous rendre vivant. Une belle plume qui dénote un sacré tempérament. Et déjà dedans, à ses 18 ans, on ressent toute l'énergie qui vibrait en elle. 

♥♥♥




La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent, ils n'ont besoin de personne, ils sont heureux. 
La visite d'une femme de coeur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare. 
C'était l'été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d'un " charmant petit monstre " qui allait faire scandale. la deuxième moitié du XXe siècle commençait. Elle serait à l'image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir.

3 commentaires:

  1. C'est avec ce livre que j'ai découvert Françoise Sagan et il m'avait beaucoup plu. Il faudrait que je lise un autre de ses livres.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais lu Sagan, mais ton article me donne envie d'y remédier!

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que c'est le seul roman de Sagan que j'ai lu et c'était il y a bien longtemps. Du coup, je n'en ai plus de souvenir.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression