lundi 9 septembre 2013

Firmin, autobiographie d'un grignoteur de livres de Sam Savage


C'est le titre en premier qui m'a emballé. Un dévoreur de livres. Sachant que le protagoniste de cette histoire est un rat, j'avais envie de m'embarquer dans son histoire et de découvrir en quoi sa voracité consistait.

On suit donc l'histoire de Firmin, un rat insignifiant, fruit d'une alliance d'une nuit entre une rate bourrée et un rat inconnu, à Boston dans les années 60.

La mère trouve refuge dans les murs d'un bouquiniste, et met au monde sa portée de ratons. Tous ont un l'instinct animal du rat, et se battent pour téter le lait alcoolisé.

Firmin est le plus maigre, et attend que les autres soient repus pour consommer. Rapidement il doit remplir son estomac et le fait en boulottant les livres. C'est au cours de ses dégustations qu'il s'intéresse au contenu et devient bibliophage et bibliophile.

L'histoire n'est pas banale et possède un certain charme. En fait, j'ai bien aimé le cachet, l'atmosphère de l'histoire. Ce petit rat, moche, qui s'éduque par les bouquins et se prend pour un humain. Ce n'est pas attendrissant, mais vraiment intéressant.

Il semblerait que Sam Savage, l'auteur, est un amoureux des livres, c'est assurément pour cela que dans tout l'ouvrage sont parsemés de nombreuses références. Autant dire que cela fait toujours plaisir de savoir de quoi il parle. Mais même sans culture des classiques, le contenu est parfaitement compréhensible.

Firmin n'est pas stupide. C'est un rat évolué. On voit à travers ses yeux son environnement. Et cette plongée dans son monde, avec des trous et cachettes qui se transforment en montgolfières s'est révélé très plaisant. Ce n'est pas tous les jours qu'on se met dans la peau d'un Tom Pouce perdu chez un bouquiniste.

On découvre également l'évolution du quartier où il vit. Petit à petit les commerces ferment, les démolitions se font, les lieux où chacun a ses habitudes disparaissent. Un régal.

Une lecture vraiment sympathique qui plaira certainement aux amoureux des livres. Certes, l'action violente n'est pas présente, mais le rat vit quand même pas mal d'aventures. A son échelle, bien sûr!


♥♥♥



Autobiographie d'un grignoteur de livres, Firmin raconte l'histoire d'un rongeur érudit qui a vu le jour dans les sous-sols d'une librairie de Scollay Square, vieux quartier en péril du Boston des années 1960. Plein d'appétit pour les mots, épris de nourritures spirituelles autant que terrestres, Firmin ne peut communiquer tous ses coups de cœur ni exprimer ses détresses, et voit avec révolte se déliter sa race comme son quartier, cernés par l'incompréhension des hommes et par les mécanismes du profit. Mais la rencontre avec un romancier marginal le sauve du pessimisme ambiant. Superbe hommage aux valeurs de l'écrit et aux singularités de toutes espèces, l'aventure de Firmin est aussi un fabuleux trait d'union entre littérature, exclusion et résistance.

6 commentaires:

  1. C'est pas mal du tout cette histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Ca peut me tenter :) !!! C'est vrai que le titre donne envie ;) !!!

    RépondreSupprimer
  3. ça a l'air vraiment sympa ! J'ai une camarade de classe qui m'en a dit le plus grand bien, alors...

    RépondreSupprimer
  4. Le titre me tente, le résumé me persuade et ton avis me rend impatiente !!

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression