mercredi 25 septembre 2013

Le roi prédateur de Catherine Graciet et Eric Laurent


C'est notamment car ce livre est interdit de publication au Maroc que cela m'a donné envie de le lire. J'aime bien comprendre les systèmes, découvrir les dessous de la politique, apprendre comment intéragissent les pouvoirs entre eux et avec le public. Autant dire qu'avec ce livre, j'ai obtenu ce que je voulais.



Le roi prédateur, c'est l'histoire des rois du Maroc. Les auteurs ont vécu dans ce pays et ont eu des contacts avec eux, ainsi qu'avec sa cour. De façon journalistique, ils ont mené l'enquête et ont tenté de lever le voile sur ce royaume.

Totalement ignare, je connaissais très peu ce pays. Dorénavant, je saisis un peu mieux son mode de fonctionnement. Sans trop vous en dévoiler, sachez que Hassan II dirigeait d'une main de maître ce pays et qu'il avait placé ses amis. Par la suite, Mohamed VI a fait de même, en plaçant ses potes et en arrivant à s'accaparer toutes les matières premières de son pays, de telle sorte que les Marocains passent leur temps à reverser leur argent au roi.

Il y a quantité d'autres affaires racontées dans ce livre, de même que les relations du pays avec la France, et un éclairage sur les relations avec les entreprises étrangères. Le pouvoir royal maîtrise tout, et ne lâche rien.

Y est abordé également l'histoire du TGV, financé par la France...

Bref, je ne rends pas hommage en parlant ainsi de ce bouquin. Pour ceux que cela intéresse, n'hésitez pas à vous le procurer. Il est d'une belle rigueur journalistique, riche d'informations, et très intéressant. Un essai dense et informatif, comme je les aime.

♥♥♥

Mohammed VI est désormais le premier banquier, le premier assureur, le premier entrepreneur de bâtiments de son pays. Il y joue un rôle dominant dans l’agro-alimentaire, l’immobilier, la grande distribution, l’énergie et les télécoms. La fortune personnelle du roi du Maroc a quintuplé en dix ans, et le magazine Forbes le classe désormais parmi les personnalités les plus riches du monde. Que s’est-il donc passé depuis l’avènement du fils d’Hassan II ? Par le biais des holdings que contrôle la famille royale, avec l’aide du secrétaire particulier de Sa Majesté et la complaisance de nombre de dignitaires et de valets du pouvoir, c’est à une véritable mise en coupe réglée de l’économie du royaume que l’on assiste depuis plus de dix ans. Et si l’absolutisme royal selon Hassan II visait à assurer la pérennité de la monarchie, la structure de gouvernement mise en place par son fils est tout entière tendue vers l’accaparement privé. Voici ce système, et les hommes qui en tirent les ficelles, pour la première fois mis au jour au terme d’une minutieuse enquête de terrain,d’un examen fouillé des dossiers sensibles, de nombreuses rencontres avec les principaux témoins de cette royale prédation, y compris parmi les proches du Palais. Voici comment le souverain d’un des régimes désormais les plus menacés par la vague démocratique dans les pays arabes a transformé ses sujets en clients, l’Etat en machine à subventionner les intérêts de la famille royale, et notre pays en complice d’un désastre politique et moral auquel contribue, à son corps défendant,le contribuable français.

2 commentaires:

  1. Je ne connais pas du tout et il ne me tente pas du tout lol !!! Je ne suis pas du tout politique (d'ailleurs je n'y comprend rien) donc je pense que je serais larguée à la première page :) !!!

    RépondreSupprimer
  2. Oooooh j'étais tombé sur ce livre en librairie puis l'avais oublié !! Merci d'en avoir parlé, je le note de ce pas dans la liste de mes envies :)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression