samedi 28 septembre 2013

Monde sans oiseaux de Karin Serres


Allez savoir pourquoi, le nom m'a interpellé. Que se cachait-il derrière ce monde sans oiseaux? Il me fallait le savoir. Ni une, ni deux, j'ai pris le livre. Maintenant je sais.

On suit l'histoire de "Petite boîte d'os". Son père est pasteur sur une île. Et suite à une phrase qu'il trouve plutôt chouette pour son sermon, il la nomme ainsi.




Petite boîte d'os vit dans un monde assez particulier. Des maisons sont sous le lac, les autres sont sur roulettes pour échapper à la montée des eaux. On dirait une sorte de communauté qui vit en autarcie et tente de préserver les restes de leur évolution. On est bien dans le futur, mais dans le cas présent point de technologies. C'est assez rural, assez sommaire.

Et pourtant, on sait qu'on est dans un monde plus proche de l'an 3000 que de notre ère. Les cochons volent et sont fluroescents...

On suit donc Petite boîte d'os, et sur ses pas on découvre cette vie étrange et son propre avenir. Petite boîte d'os n'est pas comme les autres. Elle fait des choix qui détonnent. Et on s'attache à cette personne. Même si l'univers est torturé, on est toujours derrière pour connaître toujours plus sur sa vie, notamment amoureuse. Et puis la vie des personnes qu'elle côtoie. Karin Serres prend le soin de nous montrer comment ils évoluent à son côté. Bref, pleins de détails, qui font sa richesse, et que je vais vous laisser le soin de découvrir. 

Autre élément incontournable de ce roman, l'écriture de Karin Serres. Elle est délicate, efficace et poétique. Je ne lis pas souvent des livres avec une telle écriture. Mais dans ce cas précis, elle colle parfaitement au récit. Rien à dire, l'auteure a réussi à nous plonger avec talent dans cet univers pas banal et quand même assez sinistre et gris mais sans ennui.

Une très jolie découverte, une auteure que je suis heureuse de dorénavant connaître. Un livre, court mais qui promet de belles heures de lecture. On en ressort heureux de l'avoir lu, de ne pas être passé à côté.

♥♥♥♥
« Petite Boîte d’Os » est la fille du pasteur d’une communauté vivant sur les bords d’un lac nordique. Elle grandit dans les senteurs d’algues et d’herbe séchée, et devient une adolescente romantique aux côtés de son amie Blanche. Elle découvre l’amour avec le vieux Joseph, revenu au pays après le « Déluge », enveloppé d’une légende troublante qui le fait passer pour cannibale. Dans ce monde à la beauté trompeuse, se profile le spectre d’un passé enfui où vivaient des oiseaux, une espèce aujourd’hui disparue. Le lac, d’apparence si paisible, est le domaine où nagent les cochons fl uorescents, et au fond duquel repose une forêt de cercueils, dernière demeure des habitants du village. Une histoire d’amour fou aussi poignante qu’envoûtante, un roman écrit comme un conte, terriblement actuel, qui voit la fi n d’un monde, puisque l’eau monte inexorablement et que la mort rôde autour du lac…

1 commentaire:

Profitons de notre liberté d'expression