mercredi 30 octobre 2013

Les aventures de Sherlock Holmes d'Arthur Conan Doyle

J'aime beaucoup Sherlock Holmes. Il a une personnalité étrange, une grande intelligence et un certain goût pour les choses peu ordinaires, comme les cendres de tabac. Avec sa science de la déduction, Arthur Conan Doyle nous offre vraiment un personnage atypique, intéressant et qu'on ne se lasse pas de suivre. 

Pour le quatrième ouvrage l'ayant pour protagoniste, j'ai naturellement choisi celui qui venait à la suite des précédents déjà lus, et qui se compose de dix nouvelles :

-Un scandale en Bohème: une des nouvelles les plus appréciées de Sherlock Holmes puisqu'on rencontre pour la première fois une personnalité féminine, Irène Adler, de la trempe de Sherlock Holmes.

-La ligue des rouquins. Là encore j'ai bien aimé. Je trouve cela assez drôle de penser qu'il existe une ligue des rouquins. L'histoire est sympa.

-Une affaire d'identité. Une jeune femme veut retrouver son fiancé. J'ai résolu l'histoire de moi-même, donc je l'ai trouvé assez faible en fait. C'est dommage qu'elle soit aussi prévisible.

-Le mystère du Val Boscombe. Dans cette histoire, on prend le train et on va résoudre une affaire au Val Boscombe. Recherchée, et intéressante, elle m'a bien plu. Elle m'a un peu fait penser au Chien des Baskerville du fait que Watson et Sherlock soient sur le terrain.

-Les cinq pépins d'orange. Je pense que la surprise marche moins bien car de nos jours, nous sommes très bien informés au sujet du KKK. Et la fin m'a paru trop rapide. Mais cette histoire reste agréable à suivre.

- L'homme à la lèvre tordue. Une histoire d'un homme disparu bien menée et sympathique à suivre.

- L'escarboucle bleue. Un diamant dans une oie. Sympa également.

-Le ruban moucheté. On y voit bien la science de la déduction en oeuvre.- Le pouce de l'ingénieur. Intéressante également, mais je me doutais de la fin.

- Un aristocrate célibataire. C'est pas mal, mais l'intrigue est assez convenu à notre époque et a déjà été réutilisé de nombreuses fois dans les films.

- Le diadème de béryls. L'histoire m'a bien plu. Encore une fois un bon retournement de situation.

- Les hêtres rouges. Pas mal du tout également!

Dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce recueil. C'est toujours un plaisir de retrouver ce binome. On est surpris, intrigué, curieux, heureux de les suivre.

Même si Doyle détestait Sherlock, j'en aurai bien fait un ami tellement sa personnalité est marquante et intéressante. Les nouvelles sont toujours aussi imaginatives et nous poussent toujours plus à avoir le sens du détail et le regard observateur. Mon seul regret est de les découvrir à l'heure actuelle car les ficelles des intrigues ont déjà été utilisées de nombreuses fois dans des oeuvres de fiction donc on peut ne pas être surpris par le dénouement, avec une impression de déjà vu.

Qu'ajouter? J'ai hâte de lire le volume suivant!

2 commentaires:

  1. C'est vrai qu'avec l'habitude, le dénouement de ertaines nouvelles est un peu prévisible mais quelque part, je trouve cela très gratifiant de faire aussi bien (ou presque) que Holmes ^^

    En tous cas, je suis révie de voir que tu apprécies vraiment le duo !

    RépondreSupprimer
  2. Ah, Sherlock est aussi pénible qu'attachant :) J'adore :D Bonne continuation avec les autres nouvelles!

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression