jeudi 26 décembre 2013

Pornstar d'Anthony Sitruk


Auteur : Anthony Sitruk

Maison d'édition : La musardine

Prix : 14 €

Pages : 127

Réservé aux adultes

Alan est une ex-gloire du porno français, qui rame pour finir ses fins de mois et ressasse le passé. Il passe ses journées avec Pierre et Nicole, et se lance à la poursuite d'AliX, jeune femme avec qui il fait des prouesses athlétiques dans un film porno à petit budget.



Je ne lis jamais de livres de ce type. En fait, quand l'auteur m'a contacté, je suis partie à la recherche d'informations sur le net et j'ai trouvé de bons avis. Friande de biographies et n'ayant pas froid aux yeux, je me suis dit que ce serait intéressant à lire puisque cela raconte la vie d'une ancienne star du X. C'est un univers comme un autre, à découvrir.

Quand l'amie qui réceptionne mon courrier m'a remis l'enveloppe et que je l'ai ouverte devant elle, j'ai rougis. Je n'avais pas fait attention que c'était une maison d'édition spécialisée! Et une brochure l'accompagnait avec un bulletin d'abonnement et la carte de l'attaché de presse! Bref, je pense qu'on va en rire pendant encore un bon moment!

Le contenu, même si c'est pour un public adulte, ne m'a pas choqué plus que ça bien que ce soit très éloigné du lyrisme. On est dans des scènes pornographiques et aucunement érotiques, si elles sont présentes, c'est pour illustrer le récit et remettre dans le contexte l'histoire d'Alan.

Le livre, très court, se lit vite. Je l'ai trouvé toutefois un peu frustrant (drôle, n'est-ce pas?) Le contenu est assez léger. Même si on a un aperçu de la vie d'une ancienne star du X, il y a peu d'éléments caractéristiques. Je m'attendais à des anecdotes, des histoires de rencontres marrantes. Mais c'est assez bref en fait.

De même, l'histoire est assez glauque (la soirée dans le club échangiste, ouhla). Je ne sais pas si c'est la couverture qui met le ton, ou l'univers tel qu'on l'imagine, mais à aucun moment je n'ai envié sa place. Il baise devant une caméra. Je me demande même comment il fait pour encore apprécier le sexe en dehors de son métier. C'est dommage qu'il ne nous ai pas plus parlé de l'impact de son métier dans sa vie privée. Par exemple avec sa famille, ou quelle type de conquête il a pu faire? Est-il possible de fonder une famille avec un tel métier? Quel type d'amis ils ont? Est-ce aussi un univers jet set avec drogue, fashion victim et tutti quanti?  Autant de questions qui n'ont pas de réponses.

Je ressors donc de cette lecture un peu mitigée. Certes, on a un aperçu de la vie de cet homme, mais cela reste en surface. Comme si Alan avait voulu laisser une trace dans ce monde. Assez étrange quand même.

A lire par curiosité, si vous le sentez...

Merci à Anthony Sitruk de me l'avoir proposé!

Je précise que la couverture a été censurée afin de pouvoir mettre le lien de mon avis sur Facebook.

PAS MAL / PEUT MIEUX FAIRE

( Je le propose en livre voyageur. Si un bloggeur ou une bloggeuse est intéressé(e), me contacter à lechateaudegaby[at]laposte.net en indiquant le blog sur lequel il sera chroniqué)

3 commentaires:

  1. Je l'ai lu egalement lu cet ouvrage. Peux-tu mettre ton lien sur mon blog via inlink?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème :) Je vais en profiter pour découvrir ton avis également

      Supprimer
  2. Après avoir lu ta critique je me rends compte que tu as raison!
    Durant ma lecture, ceci dit, je n'ai pas ressenti tout ce manque de réponses à des questions! ;)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression