mardi 21 janvier 2014

Dossier 64 de Jussi Adler Olsen

Auteur : Jussi Adler Olsen

Editeur : Albin Michel

Pages : 604

Dans ce nouveau roman policier de Jussi Adler Olsen, nous retrouvons la "fine" équipe du département V : Carl Morck, inspecteur de police et ses deux collaborateurs, Rose toujours aussi déjantée et Assad terriblement efficace et un mystère à lui tout seul.


Carl Morck, qui s'est mis en mode "pépère", se trouve confronté à des affaires qui ne lui disent rien qui vaille. Un ancien collègue Bak exige son aide pour venger sa soeur, victime d'une horrible agression. Pour arriver à ses fins, il remue le passé de Carl Morck. Puis ce dernier doit faire face à des rebondissements dans l'affaire dans laquelle il a été grièvement blessé ainsi que son équipier Harry. Leur troisième coéquipier y a laissé sa vie. En plus, Rose l'oblige à s'intéresser à une vieille et étrange affaire de disparition d'une prostituée. Suite à ses recherches et ses investigations, elle a pu lui prouver que sur la même et courte période, d'autres personnes d'horizons et de milieux différents ont également disparu dans les mêmes circonstances.

Carl Morck ne peut que mener cette enquête sous la pression de ses deux assistants. Quel lien relie ces personnes ? Pourquoi ont-elles disparu ?

Avec cette nouvelle enquête, Jussi Adler Olsen nous entraîne avec brio et de façon magistrale dans l'antichambre de l'horreur. On y découvre les réalités d'un groupuscule extrémiste qui avec des prétentions politiques prônent la sélection génétique, la différence raciale. Des dogmes archaïques qui pourtant sont encore une réalité dans cette société. Avec son équipe, Carl Morck nous fait découvrir non seulement les horreurs commis au nom de cette idéologie funeste mais se trouve confronté au fonctionnement d'un système qui permet des actes criminels en toute impunité. Grâce à la ténacité de Rose et d'Assad et la découverte du dossier 64, Carl Morck arrivera à découvrir le passé commun des victimes et à déstabiliser les leaders de cette organisation.

Avec "Dossier 64", Jussi Adler Olsen aborde un sujet grave mais traité avec intelligence et lucidité.Il n'y a pas d'exubérance d'écriture, ni de rythme endiablé. Juste une réelle enquête intense dans un milieu quasi démoniaque. Il accorde également beaucoup d'humanité aux victimes qui sont dépréciées et maltraitées.

Jussi Adler Olsen est un de mes auteurs préférés. J'ai attendu avec beaucoup d'impatience son nouveau roman policier mais aussi avec appréhension. Et si ce nouveau livre était moins bon, si l'auteur avait perdu de sa magnifique capacité de raconter et de nous embarquer dans son univers.

Et bien non, tout y est. Des personnages attachants, une réalité politique décrite avec justesse, une enquête policière soutenue et minutieuse et un sentiment particulier et persistant de gravité tout au long de la lecture.

Peut-être que cela nous renvoie à des actualités idéologiques immuables et encore présentes dans nos sociétés modernes.

Un grand moment de lecture, un auteur qui sait se renouveler. Un roman policier écrit avec finesse, intensité et beaucoup d'humanité, qui vous bouscule et vous fait réfléchir.

On se laisse happer par l'histoire et on ne lâche plus le livre jusqu'à la fin. Même une fois le livre refermé, on y est toujours.

A lire absolument car c'est un excellent roman policier. Du grand Adler Olsen qui jusqu'à présent ne m'a jamais déçue. Je suis une inconditionnelle.

1 commentaire:

  1. Bravo pour ce blog que j'ai découvert par hasard et qui me fait découvrir de nouveaux auteurs.
    Dossier 64 est en attente de lecture (j'adore Jussi Adler Olsen)
    Bernard Minier et Valentin Musso font également parti de mes auteurs préférés.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression