vendredi 3 janvier 2014

Harry Potter et la coupe de feu, tome 4 de J. K. Rowling

Auteur : J. K. Rowling

Edition : Gallimard jeunesse

Pages : 651

Harry Potter, Hermione et Ron sont de retour pour une nouvelle année scolaire à Poudlard. Pourrait-elle se passer enfin tranquillement? Rien n'est moins sûr! Pendant les vacances d'été, Harry fait un étrange rêve et sa cicatrice lui fait mal. Il ne sait qu'en penser et n'ose pas se plaindre, d'autant qu'il est invité à assister à la coupe du monde de Quidditch.

Cette même année, les élèves apprennent qu'un tournoi international de magie va se dérouler à Poudlard. Elle permettra à trois écoles de s'affronter à travers trois candidats sélectionnées de façon magique. Harry et Ron ne peuvent y participer, n'ayant pas l'âge et les capacités requis.

Les livres de Harry Potter sont devenus des références en terme de divertissement. Avec celui-ci, la saga confirme son excellence. Il est impossible de s'ennuyer en lisant, aucun temps mort, aucune redondance. De la première lettre à la dernière, j'ai passé du bon temps, attendant avec grande hâte de m'y replonger.

Harry, Ron et Hermione ont grandi. Les trois s'affirment, osent s'avouer leur peur. Peu à peu on voit aussi des sensibilités apparaître. Les jeunes adolescents éprouvent leurs premiers maux d'amour, découvrent les premiers pincements au coeur. 

J.K. Rowling ouvre également son monde. Dans les autres tomes, on se trouvait dans une sorte d'univers clos, avec la ville des moldus, la maison de Ron, Préaulard, et Poudlard. Ici, la joyeuse équipée fait du camping, et rencontre deux autres écoles, une française et une bulgare. L'ouverture sur l'Europe!

On atteint aussi à plusieurs reprises des sortes de points culminants, notamment la fin qui est sans aucune comparaison par rapport à tous les autres volumes. La mort n'est pas uniquement destinée aux méchants, les bons s'en vont aussi. 

Une belle réussite donc! Même si je n'ai pas été sensible aux échanges lors du match de Quidditch, je n'ai cessé d'être surprise et de tomber avec ravissement dans tous les pièges tendus par l'auteure pour nous envoyer sur une fausse piste. Harry Potter et la coupe de feu est, pour le moment, mon tome préféré. J'espère que le suivant sera meilleur encore!

MAGIQUE. IMAGINATIF. VIVANT

2 commentaires:

  1. Rowling ouvre son monde, mais elle le rend aussi plus complexe, notamment en ce qui concerne les relations sociales, avec la première prise de conscience politique d'Hermione et sa difficulté à faire comprendre son point de vue par les autres (je pense aux elfes de maison bien sûr). Le prochain tome sera même plus politique, tout en creusant les ambiguïtés potentielles...

    RépondreSupprimer
  2. j'aime beaucoup cette saga et je pense que ce tome est mon préféré :-) aussi bien en livre qu'en film.

    amandine bergot

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression