samedi 18 janvier 2014

Soeurs sorcières, tome 1 de Jessica Spotswood

Auteure : Jessica Spotswood

Editeur : Nathan

Pages : 396

A l'aube du XXe siècle, trois jeunes soeurs, orphelines de mère, vivent avec leur père dans une nouvelle Angleterre. Le monde est régi par les Frères, qui contrôlent tout le monde, notamment les femmes. Celles-ci ont deux choix à l'aube de leur dix-sept ans : devenir épouse ou se consacrer à Dieu. Seulement Cat, Maura et Tess sont des sorcières, une particularité qui est la hantise de ces Frères qui ont, quelques années auparavant, bouleversé le pays pour en venir à bout. En effet, une prophétie dit qu'ils seront renversés par une puissante sorcière ayant le don de manipuler les gens...Et Cat a justement cette étrange particularité!

J'étais dubitative en ouvrant ce livre. De nombreuses bloggeuses en disaient tellement de bien, que le contenu faisait même écho à la série Charmed... Faut croire que le sort n'a pas marché. Je me suis rapidement ennuyée dans un livre plus destiné aux ados qu'aux adultes.

Tout d'abord, première observation, l'histoire des Frères. Si on retire l'aspect sorcellerie, on se retrouve avec des hommes qui asservissent les femmes, les empêchant d'être éduquées, les obligeant à se couvrir les cheveux et le corps, et les forçant à choisir entre deux orientations de vie : se marier ou se consacrer à dieu. Ajouté à cela, qu'il est souvent fait référence qu'au Qatar, les femmes portent des pantalons et sont libres et indépendantes. Toute personne un peu ouverte sur le monde comprendra pertinemment où elle est allée pêcher ce genre d'idées. La comparaison de la femme comme sorcière, là encore, on pourrait facilement élaborer des suppositions. Mais bon, l'univers en reste là, à aucun moment dans le récit il n'y a réellement de formulation d'idées. Juste quelques bonnes femmes qui parlent franfeluches, d'autres terrorisées d'être prises pour des sorcières, et enfin des sorcières.

D'ailleurs les trois protagonistes du récit sont Cat, Maura et Tess. L'aînée responsable, la seconde explosive, la troisième intelligente. Toutes belles, cultivées, et intelligentes, cela va de soi. Le récit est raconté par Cat, la narratrice. Une vision de l'intérieur qui aurait pu être intéressante SI elle ne nous rappelait pas les trois quarts du temps que ses soeurs ne peuvent pas vivre sans elle, qu'elle est tellement indispensable pour leur sécurité car leur mère lui a fait promettre de veiller sur elles, qu'elle se sent opprimée et incomprise dans son rôle de jeune femme bien rangée car elle préfère aller jardiner les roses de sa défunte mère au lieu de mettre de jolies robes comme Maura et d'aller boire des thés en ville. 

Ses plaintes et cette façon de se croire indispensable m'ont juste tapé sur les nerfs. D'autant qu'on a l'impression qu'elle projette une image de soi qui est totalement fantasmée. Elle explique ainsi que petite c'était un vrai garçon manqué, qui aimait lire. Mais dans les faits, elle est loin d'être aussi audacieuse et énergique qu'on le pense. Un personnage agaçant, qui accumule les contradictions puisqu'à plusieurs reprises elle reconnait elle-même que ses soeurs sont indépendantes et très intelligentes. Tout le long de l'histoire, on a droit à ses états d'âme....

Passons au reste du récit. On raconte l'histoire d'une prophétie de trois soeurs qui bouleverseraient l'ordre du monde, notamment l'aînée aux pouvoirs sans limite. Il fallait évidemment que ça tombe sur Cat, qui le prend quand même bien. Pas perturbée pour un sou (enfin un peu, mais la vie continue), elle découvre la prophétie sur le tard. La prophétie est quand même grostesque. La plus puissante sorcière qui est une nana même pas fichue de maîtriser sa magie. Bref, c'est du Disney, on a les gros méchants, et la super méga gentille wonder woman qui va sauver le monde (carrément!)

Au passage, autour d'elle, les familles possédant trois filles se font déposséder de leurs enfants, mais apparemment cela ne les a jamais perturbé. On apprend cette info au milieu du récit..elles sont sorcières, vivent cachées et sont pas foutues de connaître cette prophétie, ni les menaces qui existent.

J'ai dit sorcières? vous aurez droit à quelques tours de passe-passe, mais rien d'affriolant. Le rythme est lent, on tourne les pages, rien n'avance. Les dialogues sont peu intéressants, les retournements de situation font effet de pétards mouillés tellement on se perd dans les tergiversations de Cat qui nous saoule et qu'on a juste envie de secouer. Et pour compléter le tout, on va passer évidemment par un triangle amoureux. Là encore, Cat fait tomber tous les beaux gosses du coin (de toute façon les autres sont débiles, y'a pas trop de choix non plus).

J'ai quand même tenté de survoler le bouquin (ma lecture sérieuse s'est arrêtée après 50% des pages lues) et de lire la fin car une autre bloggeuse promettait une révélation qui faisait acheter le second volume... ça ne casse pas trois pattes à un canard. Mes premières impressions se sont juste vues confirmées... je dois aussi avoir des dons de voyance.

Le tableau n'est néanmoins pas totalement négatif. L'auteure sait quand même écrire. Un défaut de style aurait vraiment pu noircir définitivement le tableau. Ca se lit, pour peu qu'on ait de la patience et pas trop d'attente.

Un récit jeunesse, destiné à des gens qui veulent lire sans se soucier de perdre leur temps.

4 commentaires:

  1. J'en avais lu beaucoup de bien et j'aime beaucoup la couverture et le résumé, mais ta critique me refroidit un peu... à voir, donc!!!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup plus accroché que toi ! Mais après les goûts et les couleurs comme on dit :)

    RépondreSupprimer
  3. J'avais trouvé ce livre incroyable, vivement le tome 2 :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, ce livre me donnait envie.. Je trouve la couverture et le résumé très alléchant mais, ta chroniques ne donne pas envie :p A voir, si j'ai l'occasion :)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression