vendredi 21 février 2014

A moment to remember, un film romantique autour de l'amnésie

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler d'un film romantique. Un de ceux qui m'ont scotchée et qui m'ont bien fait pleurer. Je précise que je ne regarde pas un film pour pleurer. En tout cas, face à celui-ci, il est très difficile de ne pas être émue, d'autant que ce genre d'amnésie peut arriver à tout le monde. Cette histoire pourrait être autant la votre que la mienne.



Kim Su-Jin est une jeune femme un peu distraite qui revient auprès de sa famille après avoir commis quelques frasques. Son père, chef de chantier, veut tirer un trait sur le passé et la reprend sous son aile. Kim Su-Jin trouve bien vite un boulot dans le textile.

Un jour, elle rencontre Choï Chul-Soo, un employé travaillant sous les ordres de son père. Les deux vont se tourner autour, et tomber amoureux. Mais les problèmes de mémoire de Kim Su-Jin s'intensifient, avec le temps. Commençant à avoir des répercussions sur leur vie.

Je vous mets la bande-annonce sous-titrée anglais mais je ne vous recommande pas forcément de la regarder. J'ai visionné le film sans avoir ces éléments et je trouve que cela a gardé une certaine fraîcheur dans la progression de l'histoire. (Pour être honnête, cette bande-annonce va ruiner votre film, mais libre à vous de le regarder).


Kim Ju-Sin et Choï Chul-Soo viennent de deux univers différents, et pendant toute la première partie du film, la construction de leur histoire est au coeur de l'attention. On découvre leur passé, leurs difficultés, leurs peines et leurs joies. Ce couple est beau, et tout est rire, délicatesse. Puis vient le moment des complications. Très rapidement, tout tourne de travers, les problèmes se multiplient.

Leur amour va être mis à l'épreuve, mais le lien qui les unit ne peut se rompre. Malheureusement la vie peut en décider autrement. Au delà d'un simple récit romantique, ce film parle d'un des plus gros problèmes de santé qui concernent toutes les populations et auquel on n'a toujours pas trouverde remède. S'il est difficile de le voir se développer chez un proche âgé, il est encore plus douloureux de voir que ce mal touche aussi des êtres jeunes. Plus rarement, certes, mais ce fait est réel.
Leur amour, leur situation ne peuvent empêcher le destin. Et certaines scènes, puissantes, fortes et belles, sont douloureuses. Car en les voyant, on peut voir n'importe quel individu devant s'y confronter. Les scènes sont intenses, bien menées. Impossible de décrocher. D'ailleurs le rythme du film le montre bien. La rencontre se fait, l'histoire entre les deux se construit paisiblement. Puis soudain, le choc, le temps est compté.

Le jeu des acteurs est très réussi. Pas une seule fois on échappe au film, en remettant en cause leur univers. J'ai vraiment aimé la fraîcheur de caractère de Kim Ju-Sin, l'amour et les cris déchirant de sa mère comme la confiance de son père en elle. Et Choï Chul-Soo nous montre l'image d'un homme blessé mais intègre. Au début de ce film, on a un peu de difficultés à suivre ce faux bad-boy, mais en fait ce n'est pas l'image qu'il veut véhiculer. Son costume fait juste partie de sa condition. 

D'autres éléments viennent renforcer le récit, comme certaines situations équivoques mais très réalistes. Ainsi, les protagonistes blessent leur entourage, car ils n'ont pas les clés pour comprendre certaines situations, car ils sont dépassés. Comme dans la vraie vie.

Un film que je recommande chaudement, parce qu'il traite d'un mal de société d'une façon sensible et belle. On peut toutefois reprocher au réalisateur d'avoir poussé un peu le vice afin de vraiment nous tirer des larmes à la fin. Mais sinon, le film est remarquable.

1 commentaire:

  1. Ah si ça ne faisait pas pleurer un peu, ce ne serait pas coréen. ^^ Je suis plus comédie romantique que drame/romance mais je note le titre du film. :)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression