lundi 24 février 2014

La vague de Todd Strasser (décembre 2013)

Auteur : Todd Strasser

Edition : Pocket

Pages : 166

Dans les années 60, Ben Ross, lors de son cours d'histoire, aborde le nazisme. Il veut montrer à ses élèves que nul n'est à l'abri de perdre son libre arbitre. Il va mener une expérience en incitant sa classe à s'impliquer dans un projet de groupe, et à trouver slogan de ralliement et gestuelle afin de favoriser la cohésion. Seulement, bien vite, l'homme se prend à son propre jeu et les élèves ne répondent qu'au leader.


Ce livre est l'adaptation de l'adptation cinématographique d'une expérience apparemment réalisée aux Etats-Unis. D'après wikipedia les informations sont assez restreintes à ce sujet, et il est difficile de vérifier la véracité des faits. L'un des élèves a participé à la réalisation du film allemand, tandis que le professeur a fait quelques publications dans la presse spécialisée.

Laurie, la petite journaliste intelligente

J'ai vraiment apprécié cette lecture, dont le récit est rédigé de façon assez concise et qui va directement à l'essentiel. On suit les réflexions de Ben Ross, qui se documente et est décrit comme une personne très entière. Il veut à tout prix mener son expérience, sachant que l'interrompre pourrait provoquer des conséquences désastreuses.

Mon personnage préféré de ce roman est Laurie, qui est une jeune fille intelligence et inscrite au club du journal du lycée, et qui va prendre du recul après quelques réflexions de sa mère. Cette expérience troublera même sa relation avec son petit ami.

Différentes personnalités sont mises en avant, comme le fragile régulièrement chahuté par sa classe, vivant dans l'ombre d'un autre, mais aussi différentes ambitions. Si certains ressentent le besoin d'appartenir à une communauté, d'autres recherchent des résultats comme la cohésion au sein d'une équipe sportive.

Le livre soulève de nombreuses questions

Une histoire qui choque et fait réfléchir, notamment sur nos libertés individuelles. Jusqu'à quel point est-il bon de faire partie d'un groupe? Jusqu'où peut-on céder une part de nous même à l'autre? Est-il possible de revivre la même situation qu'en 1936?

Autant de questions, dont vous tirerez des réponses évidentes grâce à l'éclairage de faits d'actualité et la lecture de ce roman.

J'ai complété l'histoire avec le visionnage du film "La vague" dont le livre s'inspire. Le livre m'a beaucoup plus touché, probablement car je l'ai lu avant. Mais les deux productions ne semblent pas jouer sur la même corde émotionnellement. Pour de l'action, et avoir des images, favorisez le film. Pour être libre de construire votre propre système totalitaire, dirigez-vous vers le livre!


Une lecture intéressante, à faire lire aux plus jeunes pour leur faire comprendre qu'appartenir à un groupe ne signifie pas lui céder tous leurs droits.
- Gaby

4 commentaires:

  1. Je vais me diriger assurément en priorité vers le livre. Je suis curieuse de voir ce que ça donne. Pour ma part, je suis persuadée que cela pourrait se reproduire de nos jours. Je me demande même si ça ne serait pas pire vu le degré d'individualisme et de matérialisme que notre société a atteint.

    RépondreSupprimer
  2. Comme je te l'ai déjà dit, j'ai vu le film par hasard et j'ai pris une vraie claque. Les arts allemands sont vraiment trop sous estimés et méconnus!!

    RépondreSupprimer
  3. Le film m'avait bien plu. Cette chronique me convainc de découvrir la version littéraire.

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi je connais et aime beaucoup le film, allemand, qui est une fiction se déroulant en Allemagne mais inspirée de faits s'était déroulé aux USA (le DVD contient un petit doc sur le professeur qui avait réellement fait l'expérience qui a dérapé aux USA). Votre chronique m'a convaincu de lire ce livre, merci.

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression