lundi 24 février 2014

L'échange de Brenna Yovanoff (2012)

Auteure : Brenna Yovanoff

Edition : Michel Lafon

Pages : 336

Mackie Doyle est un adolescent de 16 ans qui vit dans une ville minière, Gentry. Depuis toujours, il ne supporte pas l'odeur du sang, et plus particulièrement du fer. Beau garçon mais très introvertie, il ne se sépare que très rarement de ses trois amis Danny, Roswell et Drew. Mackie est aussi sous le charme d'Alice, une très belle jeune fille qui ne semble pas insensible à ses charmes. Mais voilà, dans cette ville, il faut à tout prix paraître normal. Il y a quelques années de cela, un homme fut pendu haut et court, accusé d'avoir enlevé des bébés. Tout le monde se méfie et a tendance à réagir de façon très violente. Mackie n'en est que plus effrayé car son père lui a toujours dit de tout faire pour paraître normal, insinuant qu'il était différent. Tout aurait pu bien aller si ce jour spécial du don du sang, quelqu'un n'avait pas écrit « monstre » en lettres de sang sur son casier.


Dans ce livre, Mackie va donc partir à la recherche de ses origines, mais aussi devoir sauver ses proches, qui, par la force des choses, vont se retrouver en danger. Le jeune homme va faire une plongée dans un monde à part, très particulier, qui va nous faire travailler l'imagination, et dans lequel on pourra projeter toutes les idées issues de notre propre imagination.

Des personnalités intéressantes

Mackie est un gamin bien courageux. Ses actions sont justifiées. Même si on n'adhère pas à ses choix, on comprend son attraction pour cet univers qui l'appelle. Autre personnage sympathique ; Tate, qui désire à tout prix retrouver sa sœur. Une jeune fille banale, mais qui possède une personnalité intéressante.

J'avais repéré ce livre depuis un moment. Mais son prix m'avait dissuadé de l'acheter. Quand je l'ai vu lors de la vente privée, je m'en suis souvenue et me le suis acheté. En consultant quelques avis sur des sites références, je me suis bien vite rendue compte qu'en fait cette lecture était très peu appréciée par les lecteurs français, au contraire des anglophones qui ont énormément apprécié le bouquin. J'ai pu constater un petit souci de traduction sur une page mais sinon l'ensemble m'a semblé cohérent.

Une espèce de "clair-obscur"

L'échange se base sur le même registre que Le cirque des rêves. L'auteure nous donne des clés de compréhension et c'est à nous de recréer notre monde imaginaire. Effectivement, certaines choses sont floues, et pour les lecteurs habitués à suivre à la lettre un récit, l'ensemble peut sembler cohérent. De mon côté, je me suis tellement laissée porter que j'ai quelques fois eu des sueurs froides en lisant certaines parties, me demandant quelles horreurs l'auteure avait gardé en stock pour le chapitre suivant.

Les réponses ne sont pas évidentes, Brenna Yovanoff semble jouer sur une espèce de « clair-obscur » où les frontières ne sont pas évidentes. On ne comprend pas qui sont les personnages, quel est le contexte. Elle nous force à remplir des blancs qu'elle a laissé insidieusement.

L'échange met en scène un monde dans les ténèbres, impossible à qualifier, existant pour la ville mais en même temps invisible. Les personnages sont étranges : morts-vivants, ou vivants. Des sadiques rodent pour le seul plaisir de torturer des citadins.

Finalement, ce livre qui joue beaucoup sur les impressions et les projections, laissant le lecteur libre d'imaginer ce qu'il veut, repose sur des bases solides et cohérentes qui lui permettent de s'immerger dans un monde bien défini et à l'univers propre.

Un récit imaginaire très bien écrit, mais pour lequel il ne faut pas avoir trop d'attentes, au risque de ne pas se laisser porter et d'être déçu.
- Gaby

2 commentaires:

  1. Ah mince... ça se confirme, j'aurai du le prendre à la vente privée ^^
    Contente que tu aies aimé ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Article très intéressant, je trouve ta chronique très bien faite et pertinente.
    J'adore la couverture du livre donc j'ai bien envie de le lire !
    Par contre je suis jalouse, je n'étais pas au courant de cette vente privée !! Si j'avais su !!

    Merci pour cet article en tout cas !! :)

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression