mardi 25 février 2014

Les femmes de la honte de Samia Shariff

Auteure : Samia Shariff

Edition : JCL

Samia Shariff, auteure du livre Le voile de la peur (que je n'ai pas lu) revient sur sa vie et nous parle de son intégration au Canada, ainsi que de sa vie de famille, après sa fuite de l'Algérie, où sa famille niait son statut d'être humain et de femme. Elle apporte aussi d'autres témoignages de femmes bafouées dans leur droit à cause d'hommes se référant à leur propre interprétation de textes sacrés.


Je ne savais pas dans quoi je m'engageais en lisant ce livre mais autant vous dire que, si vous êtes une femme, en le refermant, vous allez certainement sortir de chez vous en jupe et talons et marcher fièrement dans la rue. Car oui, ce texte, malgré quelques faiblesses d'écriture qui donnent l'impression que cet ouvrage est surtout un journal intime, nous révolte face à l'ingérence de certains hommes, à leur cruauté et au plaisir qu'ils ont en rabaissant et torturant le second sexe.

Des femmes répudiées jetées dans la rue, comme des chiens

Bien évidemment, Samia Shariff ne porte aucun jugement ou condamnation d'une quelconque religion (elle est elle-même croyante), mais elle se révolte contre ceux qui la détournent ou suivent aveuglément les préceptes de quelques porte-paroles avides de violence et haineux.

Comment ne pas s'énerver quand on constate que sa propre famille la considère comme un objet? Que son mari abuse de sa fille? Que dans certains pays les femmes finissent dans la rue avec leurs enfants juste parce que monsieur désire une autre femme? Ou que des hommes violent et en torturent d'autres car elles essaient de se réunir en logeant ensemble et en travaillant pour des entreprises étrangères afin de survivre?

Un témoignage fort, révoltant, mais aussi la confirmation que Samia Shariff, qui a réussi à changer de destin, est une femme qui change le monde à sa façon. Impliquée, débrouillarde et surtout battante. Et avec un esprit qui sait faire la part des choses. Si elle condamne un individu, c'est celui qui ne réfléchit pas et fait du tort par sa bêtise.

Pour moi, un texte indispensable à lire, pour se rappeler toutes les avancées sociales dont on bénéficie, et se faire une piqûre de rappel en continuant de tout faire pour préserver l'égalité des sexes et de nos droits. 
- Gaby

2 commentaires:

  1. Ils ont encore de gros progrès à faire en Algérie concernant la question des femmes. Une loi est passée pour interdire d'effectuer le mariage religieux avant le civil car les hommes se mariaient religieusement, prenaient la virginité de leur(s) épouse(s) et les jetaient ensuite. Ces femmes se retrouvent à la rue déshonorées, sans aucun droit. Cette pratique est un fléau en Algérie et malgré la loi, elle se pratique toujours.( moi-même j'ai pu faire le mariage religieux avant le civil ...).
    Et puis il y a ces hommes qui te traitent de P-T- parce que tu es en t-shirt manches courtes et sans voile. La connerie des gens n'en finira jamais ...

    RépondreSupprimer
  2. C'est un sujet très intéressant qui me touche particulièrement.
    Je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est quand on regarde ailleurs qu'on se rend compte que chez nous ce n'est pas si mal en fait...

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression