mardi 18 février 2014

Starbuck, le mec qui avait 533 enfants

Aujourd'hui je compte vous parler d'un film qui m'a fait rire comme jamais devant un écran de télévision. Alors que je déteste poser mon postérieur devant un film, celui-ci m'a littéralement captivé.

Starbuck, c'est l'histoire d'un mec canadien, d'origine italienne, un peu looser et livreur de viande incompétent dans la boucherie familiale. Il doit de l'argent à des méchants, sa copine compte le quitter, et lui veut se lancer dans la culture de cannabis pour tenter de sortir la tête de l'eau. Pendant ses jeunes années, comme il n'avait jamais de dollar en poche, il a donné de nombreuses fois son sperme à une clinique spécialisée dans la fécondation. Une anecdote dans sa vie, jusqu'au jour où un avocat se pointe chez lui en lui annonçant qu'il est père de 533 enfants et qu'un tiers d'entre eux ont entrepris une démarche en justice pour le rencontrer.




Vous avez probablement entendu parler de ce film puisqu'il a été adapté en France par José Garcia. J'ai découvert Fonzy après avoir visionné le premier. Même si beaucoup de critiques se sont écroulés de rire devant, je n'ai pas été vraiment sensible à la bande annonce du film français qui annonce beaucoup de surenchère et d'exagération. Et puis, comme j'ai déjà du mal à rester assise le cul sur une chaise, j'évite de regarder les copies ou adaptations pour aller directement à l'essentiel. Mais comme tous les goûts sont dans la nature, je vous mets aussi la bande-annonce de ce film pour que vous choisissiez en fonction de vos préférences.


Revenons à nos moutons.

Le film Starbuck est un petit bijou d'humour. Attention, le vocabulaire est canadien donc même si c'est majoritairement francophone, je vous recommande de mettre les sous-titres français pour comprendre les nombreuses expressions utilisées par "El Masturbator" et son entourage. Cela ne gâche en rien le plaisir puisque même les termes utilisés par les Canadiens sont très marrants.

Je regarde très peu les films canadiens, tout simplement car je regarde déjà peu de films (comme je le répète) et aussi car je me tourne directement vers la VO. Donc entendre l'accent m'a surprise au départ mais je m'y suis fait très vite, puisque cela donne un cachet aux dialogues et aussi une autre dimension à l'humour. Comme les accents belges ou très prononcés, quand les situations cocasses se passent, on prend encore plus de plaisir lorsque les interlocuteurs s'interpellent.

Le point fort de ce film est que l'humour n'est pas forcé. Il n'y a pas d'exagération poussive, ni de personnages surréalistes. Ici on a affaire à des gens normaux, joyeux qu'on pourrait rencontrer tous les jours. Sauf qu'ils se mettent des situations étranges. Le rendu est donc encore plus surprenant, puisqu'on peut facilement le comparer à notre vie en se disant que cela aurait pu arriver à n'importe quel quidam.

Certains passages sont assez hilarants, car Starbuck a un tel grand coeur qu'il se met dans des situations impossibles, comme aller à la rencontre de quelques uns de sa progéniture.

Ensuite, ce film, très drôle au point de vous faire vous écrouler de rire, amène des questionnements sur le don de sperme. Est-ce de la prostitution? Peut-on vraiment être père d'autant d'enfants si le profil plait à des femmes qui en désirent? Le marché est-il contrôlé? Les donateurs ont-ils droit au secret, sans que cela ne porte préjudice à l'enfant? Et enfin le donateur est-il un "père"? Dans le film, les enfants qualifient leur famille principale d'adoptive, assez étrange comme concept.


Un film qui fait passer un bon moment, entre rire et simplicité. Et qui pousse à la réflexion sur un sujet oh combien sérieux qu'est la transmission de gènes et l'insémination artificielle

2 commentaires:

  1. Je l'ai depuis un moment dans ma DVDthèque et justement on devait le regarder la semaine dernière mais mon homme était trop crevé. Mais ce n'est que partie remise ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je te rejoins : ce film est vraiment très divertissant et vous fait passer un agréable moment ! Et puis, le thème est vraiment original !

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression