vendredi 14 février 2014

Zeitoun de Dave Eggers (octobre 2013)



Auteur : Dave Eggers

Edition : Folio

Pages : 432

Zeitoun, Syrien installé aux Etats-Unis, vit avec Kathy, convertie à l'islam, à La Nouvelle-Orléans. Le couple gère une entreprise de bâtiment et les affaires, bien qu'envahissantes, prospèrent. En 2005, quand ils entendent que l'ouragan Katrina se dirige vers leur ville, ils n'en tiennent pas compte. Encore un violent coup de vent qui fera tourner les affaires.

Mais, devant les informations effrayantes à son sujet, Kathy prend tout de même les enfants, et quitte la ville, laissant son mari qui décide de rester. Commence alors un moment d'entraide et de découverte des lieux familiers dorénavant sous les eaux. Puis, une plongée dans les enfers à cause des autorités trop zélées.

Fils d'un homme de la mer

La vie de Zeitoun est incroyable. Tout au long du récit, qui se déroule sous forme d'un journal quotidien des événements et des actions de la famille, on en apprend sur son passé en Syrie. Fils d'homme de la mer, frères de personnes ayant connu de grands succès dans la marine ou la natation, cet homme est loin d'être un homme comme les autres. Son esprit est depuis toujours formé à être le meilleur, le travail ayant toujours été considéré comme une priorité dans leur vie.

Lorsque Zeitoun s'installe aux Etats-Unis, il rencontre Kathy, convertie à l'islam. La famille de cette dernière a encore du mal à l'accepter. Cette facette va être abordée dans l'histoire, et son témoignage sera un apport non négligeable. Face à une grande difficulté qu'est Katrina, les rapports familiaux peuvent-ils passer au-delà de cette particularité?

La justice américaine, toute-puissante

Enfin, encore plus intéressant, ce livre va tout bonnement parler de la justice américaine, des abus de celle-ci qui considère avoir tous les droits sur ses citoyens et ses non-citoyens. Un homme sur lequel ils ont des soupçons de terrorisme? Il disparaîtra sans laisser de trace, sans forme de procès, sans que la famille soit informée. Torturé, subissant les pires sévices pour lui faire avouer ce qu'on veut entendre. Guantanamo le retour! Ces passages m'ont longuement fait réfléchir sur la justice en France et aux Etats-Unis.

Certes, en France, la justice n'est pas forcément la même pour tous (un monde entre les politiques, les riches et le reste), mais une personne a des droits et est présummée innocente. Aux Etats-Unis, c'est tout le contraire. Un individu est présumé coupable, à charge pour lui et son entourage d'apporter des preuves de son innocence. Un système pervers. De plus en France, les autorités ne peuvent pas avoir la main-mise sur un citoyen et le faire disparaître. Certes, il y a les services secrets, mais jusqu'à présent je n'ai jamais entendu parler de camps actuels français qui garderaient en prison des personnes sans qu'elles ne soient passées par la justice.
Zeitoun face aux pires criminels

En effet, Zeitoun est livré à des hommes qui n'en ont rien à faire de son histoire et qui ne voient en lui qu'un terroriste infiltré. Arrêté, traité comme un animal, voire pire. Musulman, on lui offre à manger du jambon. Impossible d'appeler des proches pour le sortir de là.

Quand Katrina a détruit La Nouvelle-Orléans, le premier réflexe a été de construire une prison géante (par des prisonniers dangereux) aux portes de la ville. Un chantier qui a demandé beaucoup d'investissements humains et financiers. A côté des gens mourraient de froid et de faim... Et les innocents qui ont été considérés comme des pilleurs se sont retrouvés à proximité de criminels vraiment dangereux. Incroyable!

Tellement de choses à dire...

Je pourrais en dire des choses sur toutes les émotions et réflexions que m'a fait naître ce livre de Dave Eggers. Mais est-ce vraiment nécessaire? Le mieux serait que vous le lisiez. Les pages se tournent d'elles-mêmes, tout découle avec simplicité. Et petit plus, Dave Eggers nous donne des explications sur son enquête et sur ce qu'est devenue la famille.

Une lecture qui fait réagir, qui permet de se rendre compte de la différence des systèmes judiciaires de notre pays et des Etats-Unis. Une plongée angoissante dans la vie d'un homme qui voulait seulement aider les autres et qu'on va traîter comme le pire des criminels.
- Gaby


Merci à Folio et Livraddict.

1 commentaire:

Profitons de notre liberté d'expression