lundi 3 mars 2014

Bohemia de Maroushka (février 2014)

Auteure : Maroushka

Edition : Michel de Maule

Pages : 230

Maïa est une jeune manouche qui par amour va quitter sa famille pour suivre son mari musicien Yanko. Ils vont s'installer avec la famille de son mari autour d'Arles avec leurs caravanes. Yanko s'absente souvent car il joue avec des musiciens pour gagner sa vie.


Maïa passe son temps à écouter les histoires racontées par les femmes de sa communauté et se promener. Elle rencontre un Sinto (tzigane) Thomas. Il a été recueilli et élevé hors de la communauté tzigane. Cela n'a pas empêché sa déportation dans les camps de la mort avec les siens. Survivant de l'horreur, il se consacre à l'histoire de son peuple, histoire qu'il raconte à Maïa qui en deviendra la dépositaire.

Depuis des millénaires, ce peuple de nomades ou de voyageurs est maltraité et pourchassé sans que personne réellement ne se donne la peine d'apprendre à les connaître et à les accepter. On préfère les rejeter en continuant à cultiver ce sentiment d'insécurité car ainsi on n'a pas de problème de conscience.

Il est important de lire ce roman car au delà du petit bijou qu'est Bohemia l'auteure nous parle de ce peuple aux traditions ancestrales qui se perdent peu à peu. On y apprend l'histoire de ce peuple qui a côtoyé la noblesse européenne et par la suite a été persécuté. Un peuple qui malgré la douleur, les souffrances, les persécutions, les maltraitances, le rejet perpétuel, a su gardé cette fierté et cette dignité inaltérables.

"Bohemia" est écrit comme une histoire que l'on raconte de génération en génération. L'écriture de Maroushka est orale et s'écoute comme le vent dans les arbres.

Autant je ne relis que très rarement les livres, autant je pense que Bohemia sera cette exception car je vais relire ce roman. J'ai besoin de réécouter et réentendre cette vérité-là avec ce chant d'espoir, cette musique douloureusement belle et surtout ne jamais oublier que ce peuple de voyageurs a des richesses ancestrales plus précieuses que nos peurs de l'autre qui nous rendent hermétiques à la différence et intolérants.

Un grand coup de coeur, une réelle belle découverte et une rencontre de hasard qui m'a fait du bien.

25 commentaires:

  1. un livre merveilleux que je lis et relis, car l'auteur l'a écrit avec ses "tripes".

    RépondreSupprimer
  2. BOHEMIA, un livre qui nous évade....léger, profond et sincère...à la découverte d'un peuple si mal connu, hélas!!! bravo et merci à l'auteure

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec toi, c'est écrit avec les tripes. Son écriture est un chant tragique, comme un fado. On écoute les femmes qui racontent et quand le livre s'achève on en veut encore.

    RépondreSupprimer
  4. un merveilleux livre que j'ai recommandé à tous mes amis.
    J'avais déjà lu le livre que l'auteur avait écrit sur L F CELINE qui m'avait passionnée et j'attendais, avec impatience, un nouveau roman de l'auteur, je ne suis pas déçue, c'est, tout bonnement, magnifique. Quel talent !

    RépondreSupprimer
  5. Je note ! J'adore tout ce qui a un lien avec cette culture et vu ton avis, je crois que passer à côté de ce livre serait vraiment dommage !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai acheté ce livre par curiosité, excellente surprise, cela m'a donné envie de connaitre l'autre livre de cet auteur. Merci pour ce blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ca y est, Marou, un secret est levé! : tu fais bien partie de ces Grands Voyageurs! Tout ton amour pour les Tiens et les Autres transpire à travers ces pages; tu as su nous expliquer le pourquoi de leurs errances et ta sensibilité t'a fait écrire de beaux passages pleins de poésie;

    RépondreSupprimer
  8. Christiane Poitiers
    Dans Bohémia nous découvrons de façon attachante ,l'errance de ce peuple ,leur sensibilité , leur indépendance ,mais aussi leur tradition...des personnages émouvants ..un voyage magnifique.

    RépondreSupprimer
  9. Posez votre oreille sur ce très beau texte et appréciez les battements de coeur que l'on entend entre les lignes. Livre palpitant fait de chair et d'os, de cris et de fureur, de cendre et de fumée, d'errance et d'aventure. Voyage à chaque page. J'aime cette Maïa qui transcende les mots et nous emmène dans son monde et son histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime aussi cette Maîa, et espère qu'elle touchera, séduira et fascinera les lecteurs de ce merveilleux livre qui enchante mes soirées

      Supprimer
  10. Complimenti Maroushka per questo bellissimo libro scritto con grande sensibilità.
    Aspettiamo con ansia il prossimo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'auteur prépare un nouveau roman ?
      quel bonheur, je suis impatient .
      prévenez-moi dès qu'il sera sorti, car BOHEMIA m'a ravi, alors j'ai hâte de lire ce bel auteur

      Supprimer
  11. une amie m'a prété ce beau livre qui l'avait enchantée, elle a voulu me faire partager ce merveilleux moment, et je l'en remercie.
    A mon tour, je vais l'acheter, afin d'offrir à ceux que j'aime ce "voyage"

    RépondreSupprimer
  12. Marie de LIMOGES
    je ne comprends pas pourqoi un auteur aussi profond qu'est Maroushka ne soit pas davantage connu et reconnu du public et que les médias : journaux, télés, radios .....n'en fassent pas l'éloge .
    Quel dommage que tant de lecteurs "passent à côté" d'un si beau livre .
    Médias réveillez-vous, et parlez de BOHEMIA, les amoureux des livres vous en remercieront

    RépondreSupprimer
  13. Les peuples voyageurs retrouvent dans ce roman leur mémoire. Les personnages
    sont émouvants, les descriptions de la nature forts belles.
    J'aime Thomas le Sinto qui découvre l'amour alors qu'il est âgé et abimé par les épreuves
    épouvantables de la guerre. Un roman que j'ai apprécié. La couverture du livre est superbe,
    j'ai eu envie de le feuilleter, de le lire

    RépondreSupprimer
  14. marie paule de porto vecchio3 août 2014 à 14:40

    En vacance, j'ai le temps de lire, devenue un peu nomade, je découvre
    dans ce roman la vie des voyageurs. Les personnages
    sont vivants et la partie historique très intéressante. A conseiller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui à conseiller, même vivement. C'est un roman qui "transporte"

      Supprimer
  15. En lisant les commentaires des lecteurs, ce sont les mots sensibilité,
    poésie qui reviennent. Je partage l'avis des lecteurs et ajoute
    que la romancière est une merveilleuse conteuse qui nous fait voyager dans l'histoire
    et ces descriptions de paysage sont sublimes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait d'accord, l'auteur nous fait vraiment "voyager" dans l'histoire
      merveilleux livre

      Supprimer
  16. Nous sommes dans ce roman plongés dans la vie et l'univers d'une famille Manouche.
    Nous apprenons quelle fut au cours des siècles l'histoire de ce peuple mal compris.

    L'écriture est sensible et poétique. C'est un roman captivant et qu'il y ait une suite me réjouirait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vraiment Catherine a résumé tout mon ressenti lorsque j'ai terminé ce magnifique livre qu'une amie m'a recommandé, et, comme elle, je souhaite poursuivre ce "voyage"avec une suite à Bohémia que j'espère très vivement et très prochainement

      Supprimer
  17. Ayant entendu l'interview de Maroushka à la radio, cette dernière m'a donné l'envie d'acheter son livre Bohémia dont elle a parlé avec tant de passion et de chaleur.
    J'ai donc fait l'acquisition de ce livre et puis vous dire que j'ai été littéralement transporté par le récit et par les personnages si dignes et si attachants.
    Longue vie à Bohémia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, aussi j'ai entendu l'interview, et ça m'a donné envie d'offrir le livre pour les fêtes

      Supprimer
  18. On a offert ce bouquin pour mon anniv, je ne me suis pas ennuyé, très sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un beau cadeau d'anniversaire que l'on ta offert car tu vas lire et relire Bohémia et l'offrir à ton tour aux personnes que tu aimes

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression