dimanche 23 mars 2014

Du sang sur la Baltique de Viveca Sten (novembre 2013)

 
 
À Sandhamn, les plus beaux voiliers sont sur le point de prendre le départ de la très populaire régate estivale. Oscar Juliander, brillant avocat, trépigne d'impatience car il veut gagner cette course avec son tout nouveau voilier. Enfin le coup de feu du départ et Oscar Juliander lâche la barre et s'effondre, tué par une balle en pleine poitrine. Un meurtre de toute évidence, inexplicable et difficile d'enquête car pour cet événement festif, une foule immense était rassemblée autant sur les berges que sur des embarcations.


 
L'affaire est confiée à l'inspecteur Thomas Andréasson et son équipe. Cette enquête se révèle complexe car qui peut bien vouloir tuer Oscar Juliander, célèbre avocat d'affaires, marié et père de famille, un passionné de voile qui collectionne les aventures. Il était vice-président du Club nautique KSSS et devait sous peu en prendre la direction.
 
Est-ce une vengeance ? Cela a-t-il un rapport avec ses affaires, ses aventures extra-conjugales, le Club nautique ? L'inspecteur Thomas Andréasson mène son enquête au sein des cercles familial, amical, professionnel afin de retrouver la trace du tueur. Pourquoi a-t-on tué Oscar Juliander ? Qui était-il réellement et que cachait-il ?
 
Les événements se précipiteront quand Martin Nyrén, un autre membre du Club nautique, est retrouvé assassiné devant l'entrée de son immeuble.

Avec Du sang sur la Baltique, l'auteure nous emmène dans une intrigue suédoise intéressante et bien ficelée. Une enquête qui ressemble à une pelote de laine qu'il faut démêler. La chute de l'histoire est étonnante mais en fin de compte logique.
 
Que dire du roman. Il n'y a aucune faute de style, le scénario de l'histoire est équilibré et sans fausse note. Les personnages sont juste humains avec leurs travers, leurs secrets, leurs certitudes, leurs ambitions.
 
C'est un bon roman policier classique. En ce qui me concerne, il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait que l'on se laisse embarquer par l'histoire jusqu'à vibrer et s'y perdre. Il m'a manqué le mouvement, une accroche pertinente des personnages et ce petit rien qui fait que l'on ne lâche plus le livre jusqu'à la fin.
 
Je suis restée sur ma faim. Voilà mon avis totalement personnel. Mais peut-être suis-je passée à côté qui sait ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression