lundi 24 mars 2014

Arrêt sur image #1 Le chat dans la bibliothèque


Certaines images sont ouvertes à l'interprétation. Je me suis dit qu'il serait sympa de jouer sur la thématique de la lecture et de décrypter une illustration.



J'ai découvert cette image au Salon du livre de Paris. Je n'ai pas cherché à trouver le sens véritable qu'a voulu lui donner Sempé mais je suis curieuse de découvrir votre interprétation. Laissez un commentaire, je les reprendrais sur ce billet (avec les liens de vos sites si vous en avez).

Mon interprétation : "Aucun livre n'est plus passionnant que de vivre."

Celle d'Ondine : "Les livres sont l'ouverture sur le monde".

Et vous?

Vos réponses (merci d'avoir participé!!!)
 
- Onee-Chan (son site)
 
"Rien ne vaut la vie que l'on peut vivre, toucher et respirer, mais en même temps c'est un chat, il ne peut pas lire donc on peut le voir aussi comme ça : Les livres sont une fenêtre ouverte sur la Vie !
Ou encore comme ça :
L'herbe est toujours plus verte chez le voisin,
Après la découverte virtuelle, place à l'expérimentation !
Voyons voir, vais-je sauter le pas : La vie réelle peut-elle être aussi belle ou passionnante ?
Vais-je survivre si j'essaye à mon tour, comme tous mes personnages de romans préférés ? Ou serais-je déçu ?
Où que l'on soit et quoi que l'on possède, nous voulons toujours pousser l'évasion plus loin, explorer plus de monde ; C'est ainsi que l'on progresse, et que sont écrites d'autres histoires !
Après la lecture, un peu de ciné sur grand écran !"
 
-Iluze (son site)
 
"Lire est une fenêtre sur le monde !"
 
- Cece Bookine (son site)
 
"La fenêtre est fermée, on peut penser à une sorte d'isolation dans un monde irréel. Mais elle reste présente, c'est une porte ouverte sur le monde extérieure. Elle laisse entrer la lumière, éventuellement même l'air pur des arbres qui sont en arrière plan. Le chat est un animal assez solitaire il me semble (même si, lecteur, nous l'aimons près de nous pendant une pause lecture) qui s'accorderait donc avec l'isolation, le fait d'être loin du monde, caché dans une bibliothèque. La présentation même de la bibliothèque fait réfléchir, les deux piliers centraux semblent soutenir le reste des livres.
Cette image a une multitude de signification, il faut trouver la sienne.
Pour ma part :
je pense au monde fictif (livre) que l'on se crée, qui nous isole (chat) dans un univers qui ne tient que grâce à l'imagination (bibliothèque et colonnes centrales) et qui nous maintient à la fois éloignés et proche du monde réel (fenêtre). En fait, l'imaginaire et le réel ne sont pas tant éloignés que ça, ni même incompatible, il faut savoir doser l'un et l'autre pour être heureux."

 
This entry was posted in

6 commentaires:

  1. Zut j'ai vu que tu avais bien résumé ma première idée : Rien ne vaut la vie que l'on peut vivre, toucher et respirer,

    Mais en même temps c'est un chat, il ne peut pas lire donc on peut le voir aussi comme ça :
    Les livres sont une fenêtre ouverte sur la Vie !

    Ou encore comme ça :
    L'herbe est toujours plus verte chez le voisin,

    Après la découverte virtuelle, place à l'expérimentation !

    Voyons voir, vais-je sauter le pas : La vie réelle peut-elle être aussi belle ou passionnante ?

    Vais-je survivre si j'essaye à mon tour, comme tous mes personnages de romans préférés ? Ou serais-je déçu ?

    Où que l'on soit et quoi que l'on possède, nous voulons toujours pousser l'évasion plus loin, explorer plus de monde ; C'est ainsi que l'on progresse, et que sont écrites d'autres histoires !

    Après la lecture, un peu de ciné sur grand écran !

    Etc, etc : Elle est très inspirante cette image, merci pour l'exercice !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que cela t'ait plu! C'est vrai que le chat ne peut pas lire, peut-être qu'il attend son maître, qui l'a laissé pour aller vivre dehors (encore une piste). Arf, on pourrait en écrire des lignes!

      Supprimer
  2. Lire est une fenêtre sur le monde ! Mais j'avoue que j'ai d'abord eu la même idée que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli! On peut décidément l'interpréter de très nombreuses façons (même opposées)

      Supprimer
  3. La fenêtre est fermée, on peut penser à une sorte d'isolation dans un monde irréel. Mais elle reste présente, c'est une porte ouverte sur le monde extérieure. Elle laisse entrer la lumière, éventuellement même l'air pur des arbres qui sont en arrière plan. Le chat est un animal assez solitaire il me semble (même si, lecteur, nous l'aimons près de nous pendant une pause lecture) qui s'accorderait donc avec l'isolation, le fait d'être loin du monde, caché dans une bibliothèque. La présentation même de la bibliothèque fait réfléchir, les deux piliers centraux semblent soutenir le reste des livres.

    Cette image a une multitude de signification, il faut trouver la sienne.

    Pour ma part :
    je pense au monde fictif (livre) que l'on se crée, qui nous isole (chat) dans un univers qui ne tient que grâce à l'imagination (bibliothèque et colonnes centrales) et qui nous maintient à la fois éloignés et proche du monde réel (fenêtre). En fait, l'imaginaire et le réel ne sont pas tant éloignés que ça, ni même incompatible, il faut savoir doser l'un et l'autre pour être heureux.

    (un peu bateau comme analyse je pense mais bon ^-^)

    Cece

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très équilibré en fait. Ne pas vivre avec excès! J'aime également l'idée :)

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression