jeudi 27 mars 2014

Les livres à petits prix : mes 15 bons plans (partie 1)


Je suis une accro de l'occasion, notamment en ce qui concerne les livres. Ces achats me sont assez faciles car je ne suis pas très exigeante en matière de livres. Du moment qu'il n'y a pas de gros passages surlignés en fluo (souvenir dans mon exemplaire du livre Le monde de Sophie) ou de pages déchirées ou tâchées. J'adore découvrir aussi les messages laissés par d'anciens propriétaires ou des papiers comme des lettres ou des tickets de cinéma qu'ils auraient oublié (une fois j'ai même trouvé une vieille photo).


 
Concernant mes techniques, l'élément fondamental à se rappeler est l'aspect aléatoire qui existe. Je ne cherche jamais un livre en particulier, je me laisse porter par les bonnes affaires et reste ouverte à la découverte. Si je veux vraiment un livre pour le lire immédiatement ou si c'est un livre que je trouve difficilement en occasion, je l'achète cash en neuf (autant dire que cela représente 10% sur mes achats de bouquins)
 
Autre chose : j'essaie de réduire au minimum mes dépenses. Faîtes aussi en fonction de votre propre budget et de votre appréciation. Nous n'avons pas la même idée de la valeur des choses et du prix qu'on peut y mettre. Ce billet vous propose des pistes, à vous de les personnaliser pour qu'elles soient conformes à vos attentes.
 
 
Technique number one
 
  • Emmaüs

J'ai mis du temps à m'y rendre, mais quand j'ai eu un passage à vide, j'ai sauté le pas. Les prix sont abordables (1 à 2 €) et le choix assez grand. Pour moi, c'est le lieu le plus intéressant mais j'y mets un bémol. Même si on fait preuve de "générosité" en achetant les livres là-bas et que l'argent permet de faire vivre des gens, il faut aussi se dire que des gens avec peu de revenus ont seulement les moyens de se payer ces bouquins et pas d'en prendre dix à la fois ;) L'avantage est qu'on trouve beaucoup de classiques et de grands formats à petits prix. Je m'en fiche pas mal de l'état de dégradation, car je les prends avec l'idée de leur retourner (s'ils me le vendent ainsi, ils me le reprendront également).
 
Technique number two
 
  • Price Minister

J'y mets des alertes, et j'attends de voir si c'est le bon moment pour moi d'acheter. Cela dépend de mon humeur et de mes finances. Ma wishlist est listée, j'y jette quelques fois un œil pour aviser du prix du marché du moment. Et si j'estime qu'il est correct, je fonce. Mais uniquement pour deux raisons : j'ai l'envie pressante de le lire OU c'est une très belle occasion.
 
J'ai lu une réaction d'une blogueuse qui se plaignait que les acheteurs ne prenaient qu'à 1,50 €. En fait, on met des alertes au minimum afin d'avoir le plus de choix possibles mais on achète selon notre propre grille d'appréciation. On n'est pas aussi exigeant qu'on puisse le penser (...)

 
 
Technique number three
 
Bookdepository
 
Laissez tomber, en France, le prix de vente d'un livre anglais est abusé. Fnac, Gilbert Joseph et autres boutiques les vendent plus chers que d'origine. Privilégiez ce site qui, en plus, offre les frais de port. Pour ma part, je n'achète pas souvent car je fais avant une recherche en format epub. Mais quand cela m'arrive, je compare et prends le moins cher.
 
Technique number four
 
Chapitre.com

Mon site d'occasion de référence. Il ne faut pas trop avoir de titres précis en tête par contre, mais on trouve beaucoup de livres de poche et de grands formats à 2 €. En général (ma technique de la mort qui tue), je me fixe une somme en tête quand je veux faire une commande. Par exemple 30 €, car au-delà les frais de port sont gratuits. Puis je vais dans la catégorie occasion et je farfouille. La dernière fois j'y ai trouvé mon bonheur, j'ai aussi laissé passer des bonnes occasions. C'est un jeu de rapidité. Mais comme mon objectif n'est pas de remplir ma bibliothèque et d'en faire des fossiles, j'y fais mon stock pas très souvent (30 € = environ 14 livres quand même...)
 
Technique number five
 
La technique du Sioux : la médiathèque
 
Alors oui, on en a tous une dans sa ville, plus ou moins garnie. C'est vraiment la solution pour économiser! Pour ceux qui déménagent souvent, n'hésitez pas à vous inscrire à chaque médiathèque de votre ville car elles proposent souvent des accès à des plateformes d'ebooks. Et même en déménageant, vous aurez donc un droit de consultation. La ville où je vivais avant m'être perdue dans un trou proposait un site très bien fourni en ebooks. Ma ville actuelle...bref... En tout cas, c'est un endroit incontournable et vous sauvez des arbres tout en protégeant la couche d'ozone.
 
Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite des bons plans.

 

7 commentaires:

  1. Très sympa (et utile) ton article, vivement le prochain ^^

    RépondreSupprimer
  2. Super merci pour cet article très intéressant !!!!

    RépondreSupprimer
  3. Merci des bons plans ! :) J'achète principalement d'occasion moi aussi, et j'utilise les bibliothèques en masse ! Je ne connaissais pas certains de tes bons plans.

    RépondreSupprimer
  4. très utile ton article
    je ne connaissais pas chapitre.com pour l'occas

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec toi, Book Depository est bien meilleur pour acheter des livres en anglais. Et ça met à peine 1 semaine à arriver.

    RépondreSupprimer
  6. Sympa ces bons plans ! C'est vrai que Priceminister fonctionne très bien, rien à dire !

    RépondreSupprimer
  7. Moi j'avoue utiliser beaucoup emaus. Je me suis repris une grosse partie de la collection de Jules verne à 30cts pièce. Je fonctionne bien également en troc. Par contre je ne troc pas contre mes livres (je suis incapable de m'en séparer) mais contre des vêtements ou des objets...

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression