mercredi 16 avril 2014

L'enfant sur la digue d'Éric Wantiez et Serge Elissalde (novembre 2013)

Auteurs : Éric Wantiez & Serge Elissade
Édition : Comme une orange
Un poisson a pour habitude de venir près de la digue abandonnée pour s'y reposer et être tranquille. Un soir, il aperçoit un enfant assis au bout de la vieille digue. L'enfant n'arrête pas de tousser. Le poisson va le voir pour lui demander s'il est malade. Le petit garçon lui explique qu'il travaille dans une usine de jouets. Il pulvérise de la peinture rouges sur des petites voitures. Cette peinture le fait tousser et lui donne du mal à respirer. Au poisson étonné que dans la ville des hommes on fasse travailler les enfants, il répond qu'il gagne un peu d'argent.

L'enfant viendra plusieurs soirs au bout de la vieille digue car il aime regarder le coucher du soleil sur la mer. Mais le poisson se rend compte que l'enfant tousse de plus en plus et a du mal à respirer. Il confie au poisson que bientôt il viendra admirer son dernier coucher du soleil car il a trop mal.

Un dimanche soir, le petit garçon exténué et malade tombe dans la mer. Le poisson ne veut pas perdre son ami. Il nage sous lui, le sauve et le dépose sur une île paradisiaque qu'il connaît. Là, l'enfant peut enfin se reposer, reprendre des forces et guérir.

Après quelques temps, l'enfant demande au poisson de le ramener à la ville des hommes car ses parents et les gens lui manquent trop. Le poisson ne comprend pas mais sous l'insistance de l'enfant, il le ramène à la vieille digue. Il ne le reverra jamais plus. En regardant les couchers du soleil, le poisson espère que l'enfant est en bonne santé et qu'il n'a plus besoin de travailler.

L'enfant sur la digue une belle histoire, non plus que cela, un conte moderne comme on les aime. Un livre à lire à chaque enfant le soir avant qu'il ne s'endorme ou à partager avec les élèves dans les écoles afin qu'ils apprennent que le monde n'est pas toujours ce qu'il devrait être.

Un livre qui fait parti de la de la collection "les droits de l'enfant". Un livre qui illustre l'article 32 de la Convention internationale des droits de l'enfant. Un livre qui parle du travail des enfants.

En plus de cette histoire qui nous touche par la tristesse de ce destin non choisi par l'enfant, il y a de très belles illustrations.

Une belle découverte que l'on doit à l'édition "comme une orange". 
 
Un livre que je vais garder précieusement en espérant avoir l'occasion de le partager avec d'autres enfants afin qu'ils n'oublient pas de rester sensibles à la réalité de notre monde.
À partager avec tout enfant.






Voici une vidéo pour découvrir quelques images de l'album.





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression