mercredi 2 avril 2014

Les cerisiers fleurissent malgré tout de Keiko Ichiguchi (mars 2013)

Auteure : Keiko Ichiguchi
 
Edition : Kana
 
Pages : 128
 
En mars 2011, Itsuko Sonoda vit en Italie, avec son mari Angelo, où elle travaille comme auteure de BD et rédactrice pour des magazines japonais. Elle apprend par un proche la catastrophe qui a ravagé le Japon ainsi que les lourds dégâts à Fukushima
 

Comme le manga compte peu de pages, je ne vais pas vous en dire trop. En 2011 j'ai suivi avec intensité l'actualité japonaise à cause du tsunami et de Fukushima. En lisant ce manga, beaucoup, beaucoup d'images me sont revenues, à deux doigts de me faire pleurer tellement je considère que cette catastrophe est d'une ampleur sans précédent. Tchernobyl, je n'étais pas née mais je connais l'histoire. Mais Fukushima... dorénavant quand on pense Fukushima, on pense à la même chose qu'à Tchernobyl, un endroit dévasté et impropre à toute vie.

L'auteure s'est inspirée de sa vie dans ce manga. Itsuko doit apprendre à démêler le vrai du faux, chercher l'information alors que celles d'Europe sont erronées et celles du Japon sont etouffées. Elle sait qu'on lui ment, et souffre car c'est son pays. Elle va s'investir pour lever des fonds, tout en se remémorant ce que représente son pays pour elle.
 
Cela fait quelques années que je n'ai pas lu de manga, et j'ai retrouvé avec plaisir cet art graphique qui arrive à nous plonger dans de nombreuses émotions, et à exposer avec talent des histoires de vie. Les cases sont épurées, les traits fins, la narration mélancolique.
 
Un bon manga et un regard extérieur sur la catastrophe de 2011. À lire pour comprendre le désarroi, les réactions des Japonais, qui sont une société très différente, mais aussi comprendre en quoi ces événements ont bouleversé et continuent de le faire les Japonais, qui savent que le gouvernement, Tepco et les médias manquent de transparence.


 
 

1 commentaire:

  1. Ce livre est dans ma wish list depuis quelques temps, mais je n'avais pas encore eu l'occasion de lire une chronique dessus. Donc merci pour la tienne =) Et ça me confirme que je le lirai ^_^

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression