samedi 26 avril 2014

Un été à Pont-Aven de Jean-Luc Bannalec (avril 2014)


Auteur : Jean-Luc Bannalec

Edition : Presse de la cité

Pages : 372

Depuis presque trois ans, le Commissaire Georges Dupin a été muté à Concarneau en Bretagne. Il s'est laissé petit à petit séduire par les paysages bretons et a fini par affectionner Concarneau. Mais son quotidien routinier va être bouleversé car une affaire de meurtre va lui être confiée. Pierre-Louis Pennec, le propriétaire du Central de Pont-Aven, un hôtel-restaurant connu, reconnu et surtout célèbre car des peintres comme Gauguin y ont séjourné, vient d'être assassiné. La victime a été retrouvée, poignardée à plusieurs reprises dans la salle du bar de son restaurant. Le Commissaire de Pont-Aven est en vacances et il a été demandé au Commissaire Dupin de mener l'enquête.



Il commence ses investigations en interrogeant les employés de l'hôtel, du restaurant, ses proches et la famille. Mais aucune piste ne semble pouvoir être privilégiée.

De plus, le Commissaire Dupin a sa propre méthode de travail. Il interroge, cherche, note, essaie de comprendre, recoupe les informations et envisage de possibles scénarios. Mais rien ne lui permet de préférer un mobile à un autre. Est-ce un problème d'héritage ? une histoire de jalousie ? un différent familial ? Pourquoi tuer un homme âgé, dont les jours sont comptés médicalement car il a de sérieux problèmes cardiaques ? Pierre-Louis Pennec s'est investi toute sa vie dans la bonne marche de l'hôtel-restaurant familial. Il semble avoir peu d'amis et pas d'ennemis. Pourtant avant de mourir il aurait contacté le musée d'Orsay à Paris pour leur proposer la donation d'une oeuvre originale de Gauguin qui était dans sa famile depuis des années. Où est passé le tableau ? Existe-t-il vraiment ? Le Commissaire Dupin va devoir mener son enquête au plus proche des témoins et des protagonistes pour arriver à démêler cette affaire. Le fils de Pierre-Louis Pennec est retrouvé mort au bas d'une falaise et ce nouveau crime relance son enquête. Le Commissaire Dupin, grâce à l'aide d'une jeune experte en art et ses co-équipiers arrive enfin à entrevoir le début d'une possible réponse à ses questionnements.

"Un été à Pont-Aven" est un roman policier à écriture classique. Beaucoup de descriptifs. L'auteur doit aimer la Bretagne car il arrive à faire partager cela avec le lecteur. Je ne connais pas Concarneau, ni Pont-Aven mais réellement grâce à ce roman, Jean-Luce Bannalec a l'art de nous faire aimer les endroits qu'il décrit avec beaucoup de poésie et mieux qu'un guide touristique.

L'histoire est intéressante ainsi que les personnages. le scénario est original mais l'écriture reste très classique, trop pour moi. Cela manque d'énergie et de rythme. Si on aime lire du Simenon, on aimera lire ce roman. Moi personnellement je suis restée sur ma faim. Cela a été trop linéaire pour moi ce qui ne veut pas dire que le livre est mauvais, loin de là. J'ai ressenti un peu de monotonie lors de la lecture. Il m'a manqué ce petit quelque chose qui fait dire d'un livre qu'il est meilleur qu'un autre et qu'il faut absolument le lire.

Toutefois même si je n'ai pas trouvé le livre extraordinaire, j'y ai découvert la Bretagne et une approche de celle-ci par quelqu'un qui la connaît, l'apprécie et y est très attaché affectivement. L'auteur a un réel amour pour cette région.

J'ai découvert ce livre "Un été à Pont-Aven" et surtout l'auteur Jean-Luc Bannalec grâce aux éditions "les presses de la cité" qui m'ont donné l'opportunité de le lire. L'aurais-je choisi et acheté en librairie? Je ne saurais le dire.

Peut-être avez-vous un autre avis que le mien sur ce roman. Je suis intéressée...

2 commentaires:

  1. J'attends qu'il soit dispo à la biblio car je veux le lire celui-là.
    Pour la petite histoire, il faut savoir que ce livre est paru en premier en Allemagne et c'est la-bas un best-seller qui a fait que les allemands sont venus nombreux dans la région de Pont -Aven pour découvrir cette magnifique petit ville bretonne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce renseignement. Je comprends tout à fait que ce livre donne envie de se rendre à Pont Aven ou à Concarneau car il y a un descriptif de ces lieux qui est extraordinaire, poétique qui donne vraiment envie de s'y rendre pour pouvoir découvrir également et surtout profiter de ces merveilleux endroits. Vraiment l'auteur donne envie .L'auteur est un merveilleux ambassadeur de ce coin de Bretagne.
      Ondine

      Supprimer

Profitons de notre liberté d'expression