dimanche 27 avril 2014

Une héroïne américaine de Bénédicte Jourgeaud (avril 2014)


Auteure : Bénédicte Jourgeaud

Edition : Charleston

Pages : 288

Amélia, 28 ans, est une jeune Française thésarde et spécialiste des mythologies. Sa mère, correctrice aux éditions Harlequin, ne cesse de l'inciter à lire les titres romantiques afin de la pousser à s'ouvrir au monde. Lassée, Amélia va lui annoncer qu'elle part chercher du travail au Canada, un pays dont elle partage quelques racines puisque son grand-père est né là-bas. Une fois arrivée, elle va peiner à chercher du travail jusqu'à ce qu'on lui propose un poste d'assistante auprès de Henry Wood, un chercheur très critiqué dans son travail. Par la force des choses, elle rencontrera son premier amour, et s'intéressera à Brownie Wise, l'américaine qui a lancé le tupperware dans les années 50.


Comment ne pas succomber à la charmante couverture et à la promesse de ce livre : être plongée dans les années 50, époque où une femme, issue d'une condition sociale plutôt modeste, va révolutionner le mode de vie des femmes et les libérer de leur cuisine.

Ce livre commence donc par le récit de vie d'Amélia, une chercheuse assez fermée aux autres, et très têtue au point de vouloir s'opposer au professeur dont elle est l'assistante. Amélia, qui est dans son bon droit, ne semble pas supporter l'opposition, mettant tout en œuvre pour prouver le contraire. Un trait de personnalité affiché dès le début puisque face à l'insistance de sa mère, elle décide de partir sur un autre continent pour qu'on lui fiche la paix.

Assez rapidement, elle va succomber au charme d'un homme qui fait deux fois son âge, et vivre une histoire d'amour. Si ces passages contenteront ceux et celles qui aiment la romance, mes préférés auront été ceux centrés sur Brownie Wise et le succès du Tupperware.

Je sais bien que ce n'est pas l'intrigue première, même si à y réfléchir, le titre peut aussi bien aller aux deux femmes : Brownie et Amélia, l'une car elle a su révolutionner le monde des femmes, l'autre car elle a su rendre justice à la première.

L'intrigue autour de Brownie est véritablement ce qui m'a le plus intéressé dans ce récit. On y apprend qu'elle a permis à de nombreuses femmes de s'émanciper, d'être indépendantes financièrement en faisant du porte-à-porte, et aussi de se libérer de la cuisine puisque les plats pouvant être conservés plusieurs jours, mesdames n'ont plus de raison pour cuisiner quotidiennement. Autant dire que Brownie Wise est une héroïne, qui a aussi révolutionné le monde du marketing, et qui a été assez mal remerciée puisque dégagée bien vite en 1958. Mais vous découvrirez plus en détail son histoire dans le roman.

Concernant la romance principale existante, celle d'Amélia et de Philip, je l'ai finalement trouvé assez secondaire, avec une suite à moitié prévisible. On comprend immédiatement la suite quand Philip la présente à ses proches. A tel point que je n'ai pas su attendre et suis allée directement lire la fin pour confirmer mes doutes, à mon grand désespoir. Heureusement, comme dit précédemment, ce livre n'est pas centré sur l'amour mais sur la recherche d'Amélia. Je regrette juste que l'histoire de Brownie Wise n'arrive pas plus tôt (à 39% sur ma liseuse) et qu'elle ne soit pas plus approfondie.

Un livre intéressant, qui se lit rapidement et qui m'a beaucoup plu. Dommage que l'auteure reste en surface au point de me frustrer et de me donner envie d'approfondir l'histoire du Tupperware par d'autres lectures. On dit quoi dans ces moments là ? Bien joué ?

 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression