mercredi 11 juin 2014

Chiens de la nuit de Kent Anderson (mars 2014)

► Kent Anderson / Folio policier / 640 pages


☼ Je viens de terminer la lecture de ce roman. Trois jours entiers sans pouvoir le lâcher à en oublier de manger et de dormir. Pour moi ce roman policier est un livre d'exception, un choc, une histoire implacable et unique de justesse doublée d'un réalisme hors pair.

Hanson, vétéran du Vietnam et ancien des forces spéciales est rentré de cette guerre sans blessure physique grave. Pourtant à son retour au pays, il n'arrivera pas à réintégrer son milieu familial ni sa vie d'avant.

Trop de souvenirs douloureux et terrifiants, trop de traumatismes psychologiques, trop éloigné de la réalité et des préoccupations de ses proches.



Alors il s'engage dans la police et patrouille dans les rues de North Precinct dans un quartier deshérité de Portland. Il habite dans une vieille ferme au pied de la montagne du Stormbraeker avec comme seul compagnon Truman, un vieux chien aveugle.

Avec son coéquipier Dana, il sillonne les rues du quartier de North Precinct. Ce secteur est le sien, un peu sa famille, même si la normalité de ces rues se résume à drogue, violence, agressions, viols et danger permanent.

Dans cet univers la loi semble avoir perdu sa légitimité depuis longtemps. Pourtant Hanson y trouve les raisons pour continuer à vivre en préservant une forme d'éthique et un professionnalisme qui lui sont propres.
Avec Hanson on découvre un quotidien de la vie des policiers américains qui travaillent en patrouille, difficile, complexe et dangereux.

Pas de romance, pas de héros, juste une vérité sociétale et une réalité humaine qui désemparent.

"Chiens de la nuit" est un roman hors norme qui malgré sa violence porte un regard vrai, impitoyable, sans concession sur ces quartiers abandonnés à eux-mêmes et qui deviennent des No man's land criminogènes où le vice et la corruption font loi. Kent Anderson aborde également la déchéance sociale et humaine et porte un regard complaisant sur les habitants de ces quartiers qui sont également les victimes de ces ghettos.

Avec "Chiens de la nuit" Kent Anderson parle du réel travail d'un flic de terrain qui connait son secteur, qui affronte toutes les situations délicates avec distance, éthique et surtout courage et humanité ce qui lui permet d'avoir sa légitimité dans son travail.

On ne peut raconter "Chiens de la nuit". Il faut le lire. Rares sont les livres policiers d'un tel niveau. L'auteur s'empare du lecteur et le projette littéralement dans un univers qui lui est familier avec lucidité et un vécu certain et indéniable.

"Chiens de la nuit" est d'une telle puissance qu'il est plus qu'un coup de coeur. C'est un livre qui marque et une histoire dont on ne sort pas indemne.

A lire absolument. Mérite d'être lu et partagé. C'est quasi un chef d'oeuvre dans son genre littéraire.

Merci à Livraddict et Folio policier pour cet envoi!

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression