mercredi 18 juin 2014

Harry Potter et l'ordre du phénix, tome 5, de J. K. Rowling (décembre 2003)

► J. K. Rowling / Gallimard jeunesse /  984 pages

☼ A quinze ans, Harry s'apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s'il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n'a jamais été aussi anxieux. L'adolescence, la perspective des examens importants en fin d'année et ces étranges cauchemars... Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d'une véritable lutte de pouvoir. La résistance s'organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours..


Cela faisait quelques mois que je n'avais pas lu un tome de Harry Potter. Cette série est très efficace quand on a envie de lire mais qu'on est blasé de tout. Après quatre volumes, replonger dans cette aventure est comme s'installer dans un cocon. Une bulle où l'on a nos repères, où l'on connaît le monde et ses règles et où l'on revoit de vieux amis.

Depuis le tome 4, Harry Potter a retrouvé son parrain Syrius Black. Mais ce dernier est toujours poursuivi par le ministère de la magie puisqu'accusé d'être un mangemort. Albus Dumbledore voit son statut fragilisé par ses prises de position. Les deux sont vus comme des menteurs qui veulent bouleverser le petit royaume de la magie.

Au niveau de l'histoire, sans trop en révéler, c'est l'un des tomes les plus énergiques de cette série (je n'ai pas lu le 6 et le 7), et aussi l'un des plus longs. On voit des personnages très nuancés avec une grande part d'obscurité comme Ombrage ou Rogue. Rogue qu'on a du mal à cerner mais dont on comprend enfin le comportement tyrannique envers Harry Potter. Tous les protagonistes en prennent pour leur grade, les disparus comme les vivants. A l'image de l'adolescence, la vie se révèle plus contrastée et plus cruelle que prévue. Non, personne n'est blanc et chacun a une part d'ombre, une faille qu'il cherche à cacher.

Tout au long de l'histoire, on va sentir une chape de plomb peser sur chacun, se demandant quelle va en être l'issue (fatale?). Rythme et action, la deuxième partie du récit va plonger le lecteur dans un état de tension incroyable. Notre scepticisme se posera sur chacun des protagoniste, impossible de discerner le mensonge de la vérité. Et chacun agira comme un pendule : de quel côté penchera-t-il le plus ?

Et dans tout cela, un adolescent doit trouver sa place dans un univers instable et qui compte peu d'amis de confiance. Les mystères et les cachotteries à son encombre le retranche dans sa bulle. Perdu, avec les hormones de l'adolescence en ébullition, Harry Potter voit donc son monde s'effondrer.

Et puis, on assiste aussi à l'évolution de Ron, pénible car toujours larmoyant et ayant peu confiance en lui puisque pris dans l'ombre de ses brillants frères. Hermione devient de plus en plus intelligente et hyperactive. J'ai également beaucoup apprécié la personnalité très lunaire de Luna, qui a un aura assez particulier. Autre protagoniste à surveiller: Giny qui, enfin, mord la vie à pleine dents. Elle brille par rapport à son aîné. Et pour finir, les personnages qui sont véritablement les révélations de ce tome : Fred et George. Ces jumeaux avaient déjà un sacré tempérament, mais le récit assoie leur statut d'adulte. Autonomes, ils évoluent comme des électrons libres et gardent ce côté attachant.

Pour moi, ce tome annonce clairement un tournant dans cette série. L'univers idyllique du monde de la magie est mis à mal, la tension monte et la paix est menacée. On sent que, plus que jamais, l'avenir de protagonistes va être semé d'embûches et que personne n'en sortira indemne.

Une très belle réussite ! Ce tome est l'un de mes préférés. J. K. Rowling semble à chaque fois évoluer avec aisance dans son univers, et nous avoir pris dans ses filets telle une araignée. A ce stade, on peut affirmer que son monde est bien ancré et tient plus que jamais la route. Je me réjouis de lire le tome 6, dont je ne doute pas de sa qualité. Et j'ai hâte de voir quelles seront les personnalités et les positions définitives de chacun en fin d'histoire. Même si je regrette que l'auteure ait avoué qu'elle aurait préféré donner une autre fin à Hermione, Ron et Harry.


Mes avis sur les autres tomes (cliquez sur les couvertures) :

  


3 commentaires:

  1. Cela fait plaisir de lire tes commentaires sur des livres et on voit que tu as du talent. Bravo! S'il y a des fautes dans mon texte, je suis allemand et je n' écris en français que de temps en temps et le français s'oubli tellement vite si l'on ne le pratique pas continuellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup! Pas de problème pour le français, vous vous en sortez très bien!

      Supprimer
  2. Harry Potter... J'adore !!!! Le 5 n'est pas mon préféré, mais il est très très bien! Je pourrais dire que tu me donnes envie de les relire, mais je viens juste de le faire, alors je vais patienter encore quelques mois! Il y a des livres comme ça qu'on ne se lasse pas de relire! Bonne lecture pour le 6ème tome!

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression