lundi 2 juin 2014

Premier appel du paradis de Mitch Albom (mars 2014)

Auteur : Mitch Albom

Edition : Kero

Pages : 396

Sully Harding, ancien pilote d'aviation de la Marine, sort de prison. Giselle, son épouse adorée, est morte après un long coma, durant son séjour en prison. Elle avait eu un grave accident de la route. Il rejoint le petit village de Coldwater où vivent ses parents et son fils Jules âgé de sept ans. Il constate très vite qu'une grande confusion règne à Coldwater.



Il semblerait que plusieurs personnes ayant perdu un proche reçoivent d'étranges appels téléphoniques. Ce serait leurs proches décédés qui leur téléphoneraient du paradis. Ainsi Katherine aurait des appels téléphoniques de sa soeur Diane, Jack de son fils Robbie, Tess de sa mère, Elias d'un ancien employé Nick Joseph et bien d'autres encore.

La nouvelle s'est répandue comme une poudre dans le village et bien au delà et cela va bouleverser la vie de cette petite communauté. Pour les uns, c'est un miracle et chacun d'entre eux, espèrent également pouvoir communiquer avec leurs proches décédés. Pour les autres ce sont des mensonges.

Les responsables religieux, la municipalité profitent de cette aubaine. Les uns remplissent leurs églises et leurs offices et les autres relancent le tourisme et les commerces. Les journalistes et les chaînes de télévisions s'intéressent au phénomène et investissent Coldwater.

Sully est sceptique et en colère d'autant plus que son petit garçon Jules attend avec espoir un appel téléphonique de sa maman décédée. Il se fait embauché comme commercial pour le journal local. Il récupère les publicités et en profite pour mener son enquête et ainsi prouver qu'il s'agit d'une grosse supercherie.
Va-t-il y arriver ? Que se cache-t-il derrière ces appels téléphoniques ?

La réponse est surprenante. Mais en fin de compte ce conte moderne souligne bien à quel point l'être humain dans sa fragilité, a besoin de croire, croire en l'au-delà, croire à l'impossible et surtout espérer.

"Premier appel du paradis" de Mitch Albom est un livre bien écrit et qui se lit très vite.

Toutefois je suis mitigée quant à l'histoire. Elle me semble un peu simpliste et irréelle. Mais avec le recul même si je n'adhère pas à la philosophie proposée par ce livre, il peut être plausible. Certains êtres humains n'ont-il pas besoin de réponses irréalistes et souvent spirituelles pour accepter la perte de leurs proches et atténuer leurs souffrances afin de continuer leur chemin de vie et garder espoir. Que ce réconfort vienne d'une croyance ou d'une autre n'a aucune importance si cela leur permet de garder espoir.

Je ne pense pas me précipiter pour lire d'autres de ses romans non parce que c'est mauvais mais tout juste cela ne fait pas écho en moi.
Ni déçue, ni convaincue.







Merci aux éditions Kero pour l'envoi de ce livre!

Découvrez un autre avis d'un livre de Mitch Albom



1 commentaire:

  1. je ne connaissais pas, la quatrième de couverture me plairait bien mais étant donné ton avis mitigé, je vais probablement passer mon tour...
    ps : j'adore le nouveau design

    RépondreSupprimer

Profitons de notre liberté d'expression