dimanche 29 juin 2014

Rentrée littéraire, ma sélection #1 Actes sud



607 romans sont annoncés pour août-septembre prochain. Autant vous dire que ça va encore affoler ma bibliothèque! Souhaitant sélectionner les titres qui me parlent directement, et qui ne seront pas forcément les têtes de gondole, je vous propose de découvrir ma sélection. Dans ce billet, je me concentre exclusivement sur Actes sud.





Le règne du vivant - Alice Ferney

Magnus Wallace, militant écologiste, parcourt les mers à bord de l’Arrowhead pour arraisonner les navires baleiniers qui braconnent en zones protégées. Un combat pour les droits de l’animal, une insurrection singulière qui force l’admiration, racontés dans un roman qui célèbre la beauté du vivant et la nécessité d’une prise de conscience.


Philida - André Brink

(couverture non correspondante)
Au début du XIXe siècle, Philida, esclave noire qui a eu quatre enfants avec
François Brink, le fils de son maître blanc, se rebelle quand elle comprend
que celui-ci ne va pas tenir sa promesse de l’affranchir. Attentif à toutes les nuances, à tous les méandres des destins, des identités, des rapports entre maîtres et esclaves, Brink revient sur un épisode de sa propre histoire familiale, dont il reprend la trame pour nous livrer un récit fort et courageux, à travers la voix d’un formidable personnage féminin.

Tristesse de la terre -Eric Vuillard

On pense que le reality show est l’ultime avatar du spectacle de masse. Qu’on se détrompe. Il en est l’origine. Son créateur fut Buffalo Bill, le metteur en scène du fameux Wild West Show. Et Tristesse de la terre raconte cette histoire.

Sur les ailes du dragon - Lieve Joris

Voyageuse de toujours, écrivain de l’ailleurs depuis des décennies, Lieve Joris a traversé l’Afrique de part en part. Aujourd’hui, sur les traces de ses amis du Congo, elle suit la nouvelle route du commerce jusqu’en Chine. Et les Africains sont bien là, au coeur des échanges internationaux et de l’avancée fulgurante de la mondialisation. Ce livre foisonnant de vies et d’émotions nous révèle un monde tourbillonnant où l’Europe n’est plus qu’un musée.

Sorties petit format :

Rue des voleurs - Mathias Enard

Avoir vingt ans à l’heure du Printemps arabe, parler le français des romans de Série noire, servir avec inquiétude les Frères musulmans, placer la liberté plus haut que la religion, séduire une jeune Barcelonaise et, de Tanger, contempler le mince détroit par où gagner ce qui semble le jardin des délices…

Le roman de la communauté - Philippe de la Génardière

Dans une forêt de légende, des hommes et des femmes se sont rassemblés pour donner corps à leur idéal de pure fraternité. Au fil de quatre saisons, leur enivrante aventure verra le rêve fondateur se métamorphoser en apocalypse. Entre allégorie et épopée, une réflexion inspirée sur l’édification des formes et la bouleversante fatalité de leur ruine.

Le premier été - Anne Percin

Deux soeurs se retrouvent une fin d’été en Haute-Saône, afin de vider la maison de leurs grands-parents décédés. Depuis longtemps, la benjamine se tient loin de ce village, et chaque coin de rue ou visage croisé fait surgir en elle des souvenirs précis et douloureux… Une histoire d’innocence et de cruauté, belle et implacable comme les crève-coeurs de l’enfance.

Le silence ne sera qu'un souvenir - Laurence Vilaine

Rongé par le remords de n’avoir pas eu le courage de parler, Mikluš se décide à raconter les siens, ces Roms qui vivent depuis des décennies sur une rive slovaque du Danube. Le jour où Lubko, le gadjo à la belle tignasse blonde, est arrivé avec ses gouges et son violon, la communauté tsigane s’est égayée au rythme de sa musique et de la danse de ses marionnettes sculptées. Un bonheur intense mais fragile, pour des vies qui ont connu leur lot de souffrances.

Congo - Eric Vuillard 

Éric Vuillard poursuit avec Congo son entreprise de relecture de l’Histoire, qu’il tutoie au plus près, à hauteur d’homme, mettant en scène les balbutiements de l’époque coloniale pour dénoncer les travers de notre modernité

Chronique d'hiver - Paul Auster

À travers cette Chronique d’hiver plus proche de l’autoportrait ou du journal que du récit autobiographique classique, Paul Auster propose une méditation sur la fuite du temps et invite le lecteur à partager l’aventure de l’existence telle qu’il l’a vécue, en homme comme en écrivain, au fil des sensations, des émotions, des rencontres et des lieux ayant marqué son itinéraire personnel.

Mes bifurcations - André Brink

Les Mémoires de l’un des plus grands écrivains sud-africains, l’un des porte-paroles du mouvement contre l’apartheid. Lucidité, humour, intelligence et talent se mêlent pour emprunter une voie choisie à travers l’histoire et le monde.

L'ombre de l'eubuque - Jaume Cabré

Cette saga décrit l’histoire de la famille Gensana, installée depuis la fin du XVIIe siècle dans les environs de Barcelone. De leur montée en importance, grâce au développement de l’industrie textile au début du XXe siècle, à leur décadence au lendemain de la guerre civile, itinéraire d’une famille à travers deux destins entrecroisés. Par l’auteur de Confiteor (Actes Sud, 2013).


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression