mercredi 11 juin 2014

Steampunk, de vapeur et d'acier de Didier Graffet et Xavier Mauméjean (septembre 2013)

► Didier Graffet & Xavier Mauméjean / Pré aux clercs / 118 pages

☼ Au XIX ème siècle, l'humanité met sa technique au service de l'exploration et des voyages. Les mégapoles (Londres, Paris, Berlin, Rome, New York) sont animées par des machines qui s'occupent de la vie quotidienne des habitants mais aussi de leurs loisirs :Les bateaux à voile utilisent la voie des airs, le Titanic rejoin New York sans diffculté majeure et il est accueilli par d'étranges remorqueurs, La bande à Bonnot terrorise Paris à l'aide de fusils très spéciaux, les locomotives à vapeur entrent des gares gigantesques entièrement fabriquées de métal et de cuivre...Un superbe album, un cadeau pour tous les fans de fantasy, pour tous ceux qui aiment rêver. Les mondes imaginaires et rétro-futuristes de Didier Graffet sont une invitation au voyage fantastique.

D'entrée de jeu, la couverture invite au dépaysement. Un homme harnaché à des ailes métalliques, volant dans un ciel assombri par de la fumée et au dessus d'une zone industrielle. Le livre illustré invite à se repencher sur le passé et à imaginer un autre futur, d'autres aboutissements... 

Avec des si, on referait le monde. Alors, sur des textes de Xavier Mauméjean, revisitant les faits majeurs du passé, comme la découverte des Amériques par Christophe Colomb, ou d'événements passés plus ou moins sous silence, Didier Graffet a proposé quelques fenêtres. 

Ma principale interrogation face à ce livre fut " qui de l'image ou du texte est né en premier? " Ayant eu la réponse par la suite, cela m'a permis de réfléchir à un passé hypothétique qui aurait pu changer la face du monde.

Les dessins répondent tout à fait au code de l'univers Steampunk, avec de la ferraille, des technologies du XXe siècle fonctionnant avec l'énergie existant des siècles antérieurs. Je me suis souvent demandée comment nous aurions vécu si les ordinateurs avaient été créés avant. Sachez qu'en ouvrant l'ouvrage, vous approfondirez d'autres questions.

L'éden aérien revisite ainsi l'expédition de Darwin, grâce à un bateau volant, les cow-boys ne sont pas en reste et bénéficient aussi des technologies de l'époque médiévale. Découvrir une sublime Miss Octopus qui ne laisse pas indifférent ou faire la connaissance de la mystérieuse Marie Desprez, femme pilote... J'ai particulièrement apprécié les illustrations qui ont trait au voyage comme "l"aéropolitain" (magnifique!) ou "Le palace Express".

Le duo, illustrateur et écrivain, a bien fonctionné. Ils nous offrent un même monde qui peut être scindé en fonction de nos envies, selon si l'on souhaite s'appuyer sur les propositions de l'un ou de l'autre.

Un bel ouvrage qui permet de plonger dans un univers parallèle, certes mécanique et froid parce que le genre le veut, mais au grand charisme et aux personnages atypiques. Si vous appréciez le genre, ne boudez pas votre plaisir!

Merci à Babelio et aux éditions Le pré aux clercs!

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Profitons de notre liberté d'expression